dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > Des électeurs américains se plaignent de problèmes informatiques

Des électeurs américains se plaignent de problèmes informatiques

Andy Sullivan, Reuters

mercredi 3 novembre 2004, sélectionné par Spyworld

logo

WASHINGTON (Reuters) - Des défaillances de certains systèmes informatiques de vote ont été rapportées par de nombreux Américains lors de l’élection présidentielle de mardi.

Un standard téléphonique mis en place pour enregistrer les plaintes a recueilli plus de 1.100 appels faisant état de problèmes relatifs à l’utilisation des écrans électroniques tactiles, utilisés par un tiers de l’électorat.

Certains ont déploré des votes improprement comptabilisés par les machines, semblables à des distributeurs automatiques de billets de banque, et d’autres ont rapporté que leur vote n’avait pu être enregistré en raison d’un écran bloqué.

Des électeurs du Maryland ont déclaré que certains candidats au Congrès n’étaient pas répertoriés par l’appareil qu’ils avaient utilisé. En Floride, des électeurs ont téléphoné pour dire que leur vote avait été enregistré avant même qu’ils n’utilisent la machine.

Selon des membres de l’Election Protection Coalition, une organisation indépendante, des appareils de plusieurs villes n’étaient pas en état de marche au moment de l’ouverture du scrutin, ce qui a provoqué de longues files d’attente et a découragé certains électeurs de voter.

"Tout cela nous donne l’impression désagréable que nous ne voyons que la partie émergée de l’iceberg", a déclaré Cindy Cohn, qui appartient à une association membre de la coalition.

Des responsables de sociétés qui distribuent les appareils ont affirmé que la plupart des problèmes résultaient d’erreurs de manipulation et non de défaillance des machines.

"Tout ce que nous voyons ou entendons et ce que nous disent nos membres qui sont en contact avec les responsables du vote est très positif", a déclaré Bob Cohen, porte-parole de l’Information Technology Association of America, qui regroupe certains distributeurs de machines à voter, dont Diebold.

Alfie Charles, porte-parole de la société Sequoia Voting Systems, qui fabrique les machines, a expliqué que certains électeurs abandonnaient l’appareil avant d’avoir terminé la manipulation, ce qui empêchait le vote de l’électeur suivant d’être comptabilisé.

"Les gens font des choses incroyables", a-t-il dit. "Il ne s’agit pas d’une défaillance du système ou du matériel."

Le système de vote par écran tactile, qui devait concerner environ 45 millions d’électeurs, avait été présenté par les responsables du scrutin comme un moyen d’éviter la controverse du comptage des voix lors de la précédente élection, il y a quatre ans en Floride, où un système archaïque de cartes perforées avait été utilisé.

Des scientifiques font valoir que les appareils sont sujets aux mêmes défaillances qu’un ordinateur personnel.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :