mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Un peu de Thetford dans le hall d’entrée du FBI

Un peu de Thetford dans le hall d’entrée du FBI

Nelson Fecteau, la Tribune

lundi 14 janvier 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Modeste entreprise de gravure au laser nichée dans un tout aussi modeste édifice à l’intersection de la 9e Rue et du boulevard Frontenac à Thetford Mines, Axe 42 et son propriétaire, Pierre-André Gagné, auront maintenant une vitrine prestigieuse à Washington. La jeune entreprise thetfordoise vient de procéder à la gravure du légendaire logo du Federal Bureau of Investigation (FBI) américain pour un hall d’entrée du quartier général dans la capitale américaine.

« Jamais je n’aurais cru être appelé à produire une telle réalisation, raconte M. Gagné dans un grand éclat de rire. Ce n’est pas mon contrat le plus lucratif, mais c’est de très loin le contrat le plus prestigieux qu’il m’ait été donné d’honorer. »

La gravure du logo de couleur dorée a été réalisée sur neuf tuiles de granit d’une dimension de 24 pouces par 24 pouces pour une surface totale de 6 pieds par 6 pieds. Le logo a une hauteur totale de 5 pieds 6 pouces.

Toute cette aventure a débuté au mois d’août dernier alors que Pierre-André Gagné a reçu une commande de Polycor, une entreprise spécialisée dans les produits de pierre naturelle de Saint-Sébastien. « Quand j’ai vu apparaître le logo du FBI sur l’écran, je n’en croyais pas mes yeux ! »

Allait alors s’amorcer un long exercice de recherche tant au niveau de la couleur que du procédé de cuisson pour y arriver. Un saut de l’autre côté de la rue chez Série Act Peinture et Carl Acteau allait sceller une union qui aboutirait quelques mois plus tard au produit fini. « De longues démarches ont été nécessaires pour respecter les normes très strictes de dimensions et de couleurs alors que nous avons soumis échantillons sur échantillons avant l’acceptation finale. Cela a été un travail de longue haleine avant de pouvoir appuyer sur start », assure M. Gagné.

Ce dernier a actionné le laser lundi dernier et il aura fallu quatre fois plus de temps que le temps estimé pour mener l’oeuvre à terme. « Pas mal plus long que je pensais », avoue Pierre-André Gagné, refusant de chiffrer le nombre d’heures en question. « Le laser se déplaçait 20 pouces/seconde dans un sens, mais 0,0044 pouce/seconde dans l’autre. Mais c’est encore plus beau que je pensais ! »

Quant au nombre d’heures totales consacrées au projet, M. Gagné affirme ne pas les avoir comptabilisées. « Je ne sais pas vraiment. C’est embêtant. Finalement, j’aime mieux ne pas le savoir. Je l’ai fait davantage pour le côté prestigieux que pour l’argent. Sachant tout cela aujourd’hui, ce ne serait peut-être pas le même prix. »

Grâce à ce projet, le propriétaire d’Axe 42 a pu établir des contacts intéressants et estime que le projet FBI lui permettra d’être pris plus au sérieux au chapitre de l’expertise. « Auparavant, quand je me présentais chez des designers et des architectes, je restais sur le pas de la porte. Depuis que je parle du projet FBI, on m’invite à m’asseoir », s’amuse-t-il à raconter dans de grands éclats de voix ! Au bas mot, lui a-t-on confié, ce sont 50 000 personnes par année, des employés du FBI, qui fouleront le logo. Conçue pour résister aux intempéries, la peinture résistera-t-elle à cet achalandage ?

Chose certaine et confirmée par le principal intéressé, sa patience a été mise à l’épreuve à un point tel qu’il a tenu à remercier ses proches qui l’ont appuyé et lui ont permis de mener le projet à terme. Axe 42, une entreprise spécialisée dans la gravure au laser, a vu le jour en 2006. Elle possède une division, Gravures éternelles, spécialisée dans la réalisation de monuments funéraires.

Axe 42 et son propriétaire, Pierre-André Gagné, ont gravé le logo du FBI destiné à orner le plancher d’un hall d’entrée du Bureau d’investigation américain. - La Tribune, Jean-Charles Poulin


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :