mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Intelligence économique > Un député UMP veut officialiser le lobbying

Un député UMP veut officialiser le lobbying

AP

mercredi 16 janvier 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le lobbying bientôt au grand jour au Parlement français ? Dans un rapport publié mardi, le député UMP Jean-Paul Charié propose la création d’un registre et la rédaction d’un code d’éthique pour favoriser l’émergence d’un "lobbying bien compris".

Ce "livre bleu" élaboré par le député du Loiret, défenseur bien connu des petits commerçants et PME, entend "affirmer et valoriser le métier des lobbyistes", qui souffre selon lui d’une dévalorisation en France par rapport à d’autres démocraties comme les Etats-Unis ou l’Allemagne.

Il s’agit d’"encourager les relations permanentes, directes et de bonne entente" entre parlementaires et lobbyistes, écrit M. Charié, afin "d’aider et d’informer les décideurs publics". Car les parlementaires ne peuvent pas tout connaître seuls dans un monde de plus en plus complexe.

Le député du Loiret passe rapidement sur les dérives des lobbies à la française. On apprend seulement dans son rapport que certains lobbyistes disposent de cartes permanentes d’accès au Palais-Bourbon fournies par des députés, financent des voyages à l’étranger pour les élus ou entrent dans des bureaux sans prendre rendez-vous.

Afin de remédier à ces dérives, Jean-Paul Charié préconise la rédaction d’un code d’éthique "pour reconnaître et consolider le rôle du lobbying dans le processus démocratique, renforcer la transparence, responsabiliser les lobbyistes et établir une relation de confiance entre les lobbyistes et les députés".

Il propose en outre la création d’un registre parlementaire des lobbyistes. L’inscription sur ce registre ne serait pas obligatoire, mais ouvrirait un certain nombre de facilités aux lobbyistes comme un droit d’entrée au Palais-Bourbon, un accès aux documents parlementaires, la présence à certaines réunions.

Le député du Loiret préconise enfin de réserver un lieu proche de l’hémicycle aux lobbyistes.

Lors de l’examen de son rapport par la commission des Affaires économiques de l’Assemblée Jean-Paul Charié a précisé qu’il rencontrerait mercredi le président Bernard Accoyer pour évoquer les suites de son rapport. Ce dernier avait saisi en octobre le bureau de l’Assemblée de la question du lobbying, souhaitant que cette pratique soit réglementée.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :