mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > France > Jean-Louis Bruguière : "la menace terroriste est élevée"

Jean-Louis Bruguière : "la menace terroriste est élevée"

Nouvelobs.com

samedi 19 janvier 2008, sélectionné par Spyworld

logo

"Incontestablement aujourd’hui on est dans une trajectoire qui est relativement inquiétante, que ce soit en France, en Europe ou dans le Maghreb", a déclaré l’ancien chef de file des juges antiterroristes.

Jean-Louis Bruguière, ancien chef de file des juges antiterroristes français, a assuré, samedi 19 janvier, que la menace terroriste était toujours à un niveau élevé en France. Il a par ailleurs déclaré qu’il refusait tout départ à la retraite et n’excluait pas une entrée en politique. "Tout le monde sait que le risque est élevé, que la menace est élevée, c’est pas nouveau, du reste, mais incontestablement aujourd’hui on est dans une trajectoire qui est relativement inquiétante, que ce soit en France, en Europe ou dans le Maghreb", a-t-il dit sur France info, répétant une formule qui a fait sa réputation ces dernières années.

"Une organisation labellisée"

Selon lui l’organisation Al Qaïda au Maghreb islamique (ex-GSPC) développe cette menace. "On a une organisation labellisée Al Qaïda qui s’est renforcée militairement incontestablement en Algérie et qui tend à déstabiliser l’ensemble des pays du Maghreb et qui pénètre en profondeur dans le Sahel", assure-t-il. On en peut donc "pas exclure" que des personnes passent à l’action en France, même si, dit-il, les services français sont en mesure de prévenir un attentat.

"Très engagé" et "très disponible"

Après son échec aux dernières législatives sous la bannière de l’UMP dans le Lot-et-Garonne, l’ancien magistrat a affirmé qu’il n’abandonnait pas. "La retraite, c’est pas tout de suite encore (...) Si un jour je peux être utile, je pense encore l’être, je peux m’engager à nouveau pour servir ce pays". "Je pense que d’autres responsabilités, dont je ne peux pas encore parler, vont m’être confiées dans le registre (NDLR : de la lutte antiterroriste) bientôt. Je suis toujours très engagé, très mobilisé et très disponible", a-t-il ajouté. Jean-Louis Bruguière, qui s’est mis en disponibilité pour les législatives, ne pouvait techniquement revenir, ayant abandonné à ses collègues tous ses dossiers d’enquête. Il sera prochainement remplacé comme chef de file des juges d’instruction antiterroristes par Yves Jannier, actuellement avocat général à Paris.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :