lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Coup de filet anti-islamiste à Barcelone : du matériel pour fabriquer des (...)

Coup de filet anti-islamiste à Barcelone : du matériel pour fabriquer des explosifs retrouvé

LIbération.fr, avec AFP

dimanche 20 janvier 2008, sélectionné par Spyworld

logo

La garde civile espagnole a interpellé samedi matin 14 personnes soupçonnées de préparer un attentat.

Du matériel pour fabriquer des explosifs et des bombes a été retrouvé lors des perquisitions réalisées par la garde civile à Barcelone (nord-est) dans le cadre d’un coup de filet contre un groupe islamiste présumé, a annoncé samedi le ministre espagnol de l’Interieur.

"Durant les perquisitions, nous avons retrouvé divers matériaux pouvant composer des explosifs ou pouvant être utilisés pour fabriquer des explosifs", a déclaré le ministre de l’Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba, lors d’une conférence de presse. Il a notamment cité la découverte de quatre temporisateurs, engins servant à minuter le déclenchement de bombes. M. Rubalcaba a encore indiqué que le groupe démantelé était de caractère "islamiste radical", avait un "niveau d’organisation important" et était soupçonné de préparer un attentat à Barcelone.

Auparavant, le ministère de l’Intérieur avait annoncé l’interpellation par la garde civile espagnole de 14 personnes à Barcelone dans le cadre de ce coup de filet. Le ministre a précisé que parmi ces 14 personnes figurent 12 Pakistanais et deux personnes de nationalité indienne.

Cette opération a été réalisée à la suite d’informations provenant du service de renseignement espagnol CNI et de services de renseignement étrangers. Ces informations faisaient état de "la possibilité de préparation d’une action terroriste sur le sol espagnol, plus précisément à Barcelone", a expliqué le ministre.

A la suite de ces informations, la garde civile a "détecté un groupe organisé soupçonné de s’approvisionner en matériel entrant dans la composition d’explosifs". La garde civile a décidé d’intervenir immédiatement, réalisant la perquisition de cinq domiciles dans la nuit de vendredi à samedi à Barcelone, a encore expliqué M. Rubalcaba. Durant les perquisitions, la garde civile a notamment saisi du matériel informatique et des ordinateurs qui sont en cours d’analyse.

Le degré d’implication des personnes arrêtées dans le groupe radical est variable et il est même "probabable" que certains parmi les 14 interpellés n’ont rien à voir avec le groupe démantelé, a encore indiqué M. Rubalcaba. Les interpellations ont été menées dans le quartier du Raval, proche du centre de Barcelone où vit une forte population immigrée musulmane, selon les médias espagnols.

Ce n’est pas la première fois que Barcelone et sa région, la Catalogne, sont visées par des opérations contre le terrorisme islamiste. En mai 2007, un réseau d’endoctrinement, de recrutement de combattants et de financement d’organisations terroristes d’Afrique du Nord et d’Irak avait été démantelé dans cette même région. 15 personnes, dont treize Marocains et deux Algériens, avaient été interpellées.

Matériel retrouvé par les policiers espagnols lors de la perquisition. (Reuters)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :