mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Une cellule djihadiste pakistanaise, soupçonnée de préparer un attentat, (...)

Une cellule djihadiste pakistanaise, soupçonnée de préparer un attentat, démantelée en Espagne

Cécile Chambraud, le Monde

lundi 21 janvier 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Les services secrets (Centre national du renseignement, CNI) espagnols et la Garde civile ont interpellé, samedi 19 janvier, à Barcelone, quinze personnes, dont douze Pakistanais, qu’ils soupçonnent d’être liées à une cellule islamiste disposée à commettre un attentat à brève échéance. Parmi le matériel découvert au cours des perquisitions, quatre minuteurs et d’autres composants entrant dans la fabrication de bombes ont été saisis.

Le ministre de l’intérieur espagnol, Alfredo Pérez Rubalcaba, a déclaré que le groupe "de caractère islamiste radical" était sur le point de passer de la "radicalisation idéologique" aux "actions violentes", sans cependant évoquer de cibles précises.

Selon la presse espagnole, des services de renseignement d’autres pays européens auraient informé les unités espagnoles de l’arrivée en Espagne d’un membre jugé important des cercles islamistes pakistanais, ce qui aurait précipité l’opération. La venue à Bruxelles, en France, en Suisse et en Grande-Bretagne du président pakistanais Pervez Musharraf, cette semaine, a aussi renforcé l’inquiétude.

Ce n’est pas la première fois que des opérations antiterroristes ciblent des membres de la communauté pakistanaise installée, en majorité, dans la capitale catalane. Ces trois dernières années, les services espagnols spécialisés dans la lutte contre le terrorisme islamiste ont enregistré la présence croissance de Pakistanais parmi les personnes interpellées, dont la majorité est d’origine maghrébine.

Fait nouveau : les personnes arrêtées samedi semblaient préparer directement, selon les autorités, des attentats. Depuis les attaques islamistes du 11 mars 2004, qui ont tué 191 personnes dans des trains de banlieue à Madrid, les cellules démantelées se consacrent soit au financement d’actions commises hors Espagne, soit, cas plus fréquent ces derniers mois, au recrutement de djihadistes pour l’Irak ou l’Afghanistan.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :