lundi 18 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Thales retrouve la croissance en 2007 et affiche sa confiance pour (...)

Thales retrouve la croissance en 2007 et affiche sa confiance pour 2008

La Tribune.fr

lundi 21 janvier 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Avec une hausse de 20% de son activité, le groupe français d’électronique de défense a renoué avec la croissance en 2007, conformément à ses objectifs. Denis Ranque, son PDG, se montre confiant pour 2008, prêt à se lancer dans de nouvelles acquisitions. Par ailleurs, le groupe a annoncé qu’il fournira l’avionique du cockpit de l’Airbus A350, pour un montant de 2 milliards de dollars sur 20 ans.

Le groupe français Thales a annoncé ce lundi, au cours de ses voeux à la presse, que les résultats de l’exercice 2007 seront conformes aux objectifs, avec un chiffre d’affaires supérieur à 12 milliards d’euros, et une marge brute d’environ 7,5%. Selon Denis Ranque, PDG de l’électronicien de défense, "le pari de Thales d’un retour à la croissance est réussi".

Enregistrant une croissance à la fois interne et externe, le groupe a connu une hausse de son activité d’environ 20%. Si "toutes les branches d’activité (aéronautique, défense, sécurité) ont connu une croissance organique", l’intégration des activités sécurité, transport et espace d’Alcatel ont également contribué à cette hausse.

Confiant pour 2008, Denis Ranque ne voit pas de retournement de cycle en perspective. Selon lui, Thales est peu exposé au dollar puisque moins de 10% du chiffre d’affaires est directement exposé au billet vert, et 15% indirectement.

Offensif, Denis Ranque se dit prêt à envisager de nouvelles acquisitions, mais reste prudent. "Nous aurons les moyens d’effectuer des acquisitions en 2008. Mais nous faisons des acquisitions quand elles procurent des synergies importantes". Il estime que Thales est "plus solide que jamais", et "aborde 2008 avec une grande confiance".

Par ailleurs, le plan d’investissement Optimum, dont l’objectif est d’assurer la restructuration du groupe, sera poursuivi. Mis en oeuvre depuis 2005 avec un investissement de 200 millions d’euros initial, il sera limité cette année à un montant compris entre 0,5 et 0,75% du chiffre d’affaires.

Enfin, Denis Ranque a profité de la conférence pour annoncer la conclusion d’un contrat de premier ordre avec Airbus, dans le cadre du programme A350 : "nous avons été choisis au début 2008 pour fournir l’avionique modulaire intégrée du cockpit, et pour la première fois sur un tel programme, nous avons obtenu les équipements de navigation, jusque-là monopole américain".

L’accord entre Airbus et Thales représente une valeur de 2 milliards d’euros sur 20 ans, pour l’instant. En effet, Thales est encore en compétition pour la fourniture de divers équipements électroniques sur le futur long-courrier, dont celui des cabines passagers. Cependant, Thales est déjà certain de réaliser un chiffre d’affaires sur l’A350 qui sera supérieur à celui de l’A330.

Les chiffres définitifs d’activité et de résultats seront publiés respectivement les 12 février et 7 mars prochains.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :