mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > La cellule islamiste préparait des attentats en Europe

La cellule islamiste préparait des attentats en Europe

Reuters

dimanche 27 janvier 2008, sélectionné par Spyworld

logo

La cellule d’extrémistes islamistes démantelée il y a une semaine à Barcelone préparait une série d’attentats à travers l’Europe, rapporte samedi le quotidien El Pais en s’appuyant sur le témoignage d’un activiste "repenti".

Le groupe envisageait d’attaquer le métro de Barcelone ainsi que d’autres cibles en Espagne, en Allemagne, en France, au Portugal et au Royaume-Uni, a déclaré ce militant radical, dont le témoignage a permis l’arrestation de 14 personnes, douze Pakistanais et deux Indiens, dont quatre ont été relâchés depuis faute de preuves.

Pour l’informateur, la cellule avait une préférence pour le métro, "parce que les services de secours ne peuvent pas s’y rendre", comme lui a expliqué un autre candidat à l’attentat suicide.

Deux fois deux hommes devaient se rendre dans des stations du métro de Barcelone avec des sacs remplis d’explosifs que d’autres membres de la cellule auraient déclenchés à distance, a expliqué le kamikaze "repenti".

L’attentat était planifié pour le week-end dernier ou dans les quinze jours suivants, a précisé vendredi le gouvernement socialiste espagnol.

Deux autres paires de kamikazes s’étaient vu assigner d’autres cibles en Espagne, un autre en Allemagne, deux en France et deux autres enfin au Portugal.

L’informateur a précisé que la cellule de Barcelone comptait six candidats à l’attentat suicide, les autres membres étant responsables de la préparation des explosifs et d’attentats dans les autres pays européens.

Al Qaïda aurait revendiqué la responsabilité des attentats de Barcelone via Baitullah Mehsud, un chef taliban que le gouvernement pakistanais accuse d’avoir organisé l’assassinat de la dirigeante de l’opposition Benazir Bhutto le 27 décembre.

"Seule la direction de l’organisation sait ce que demande (Baitullah) après la première attaque, mais si elle n’est pas commise, il y aura une deuxième attaque, une troisième en Espagne. Ensuite, ce sera l’Allemagne, la France, le Portugal et le Royaume-Uni", a déclaré le chef de la cellule à l’informateur, selon El Pais.

Les attentats de Barcelone auraient eu lieu moins de deux mois avant les élections législatives espagnoles du 9 mars. L’Espagne a été en mars 2004 le théâtre de l’attaque islamiste la plus sanglante jamais commise en Europe : quatre trains de banlieue avaient été pris pour cible près de Madrid, 191 passagers avaient été tués et 1.800 autres blessés.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :