samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Pakistan : le missile américain a tué 13 membres d’Al-Qaïda (...)

Pakistan : le missile américain a tué 13 membres d’Al-Qaïda (sécurité)

AFP

vendredi 1er février 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le missile qui a détruit lundi une maison dans les zones tribales du Pakistan était bien américain et a tué 13 combattants étrangers d’Al-Qaïda, ont assuré jeudi à l’AFP de hauts responsables des services de sécurité pakistanais, sous couvert de l’anonymat.

Le gouvernement et l’armée pakistanaise avaient jusqu’à présent affirmé ne rien savoir de cette "explosion".

Le missile s’est abattu lundi soir sur la maison d’un chef de tribu et sur des gens qu’il hébergeait, dans le district du Waziristan du Nord, en plein coeur des zones tribales frontalières avec l’Afghanistan, où l’armée combat des talibans pakistanais et afghans ainsi que des éléments d’Al-Qaïda.

Des habitants avaient affirmé que ce missile avait été tiré par un Drone, un avion sans pilote utilisé par l’armée américaine qui combat les talibans en Afghanistan au sein d’une coalition internationale et des forces de l’Otan. Ils assuraient aussi que dans la maison se trouvaient le chef local et des membres d’une tribu qu’il avait accueillis.

"La propriété détruite a été ciblée à la suite de renseignements faisant état de la présence de militants étrangers d’Al-Qaïda", a assuré à l’AFP un haut responsable des services de sécurité, citant des informations recueillies par le renseignement pakistanais auprès des populations locales.

"Elle a été détruite par un missile qui provenait de l’autre côté de la frontière", en Afghanistan donc, a ajouté cette source. Cette information a été confirmée à l’AFP par un autre responsable des forces de sécurité, également de manière anonyme.

"Sept Arabes et six ressortissants de pays d’Asie centrale ont été tués", a ajouté l’une de ces sources, qui les a qualifiés de "militants d’Al-Qaïda".

La maison détruite était située dans une zone très montagneuse et boisée, inaccessible pour l’armée, et au coeur des terres d’une tribu qui soutient les combattants islamistes. Les lieux ont été immédiatement bouclés par les membres de cette tribu et des militants fondamentalistes, qui ont enterré les corps le soir même, ont assuré des habitants à la presse pakistanaise.

Des missiles présumés américains s’abattent parfois sur des cibles très précises dans les zones tribales pakistanaises, où Washington pense qu’Al-Qaïda et les talibans afghans ont reconstitué leurs forces depuis qu’ils ont été chassés d’Afghanistan fin 2001. Mais Islamabad nie systématiquement leur existence ou assure qu’il s’agit de bombes pakistanaises.

Récemment, les Etats-Unis ont proposé une nouvelle fois au Pakistan d’intervenir directement dans les zones tribales, ce qu’Islamabad a rejeté catégoriquement, menaçant même les Etats-Unis de représailles si cela se produisait.

L’armée pakistanaise a lancé depuis plusieurs semaines une vaste offensive dans le Waziristan du Sud voisin, contre une tribu commandée par Baïtullah Mehsud et qui a fait allégeance au réseau islamiste Al-Qaïda.

Mehsud est considéré par Islamabad et Washington comme le principal responsable de la vague d’attentats suicide sans précédent qui ensanglante le pays depuis des mois et a fait plus de 800 morts en 2007 et déjà une cinquantaine pour le premier mois de 2008.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :