jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Un journaliste condamné pour "espionnage" en Chine libéré (presse)

Un journaliste condamné pour "espionnage" en Chine libéré (presse)

AFP

mardi 5 février 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Ching Cheong, condamné en Chine à cinq ans de prison pour "espionnage" a été libéré, a affirmé mardi la Radio Télévision de Hong Kong (RTHK) sur son site internet.

Ching Cheong, 58 ans, ancien correspondant à Hong Kong du quotidien singapourien The Straits Times, était détenu depuis avril 2005.

Il avait été reconnu coupable d’avoir collecté des renseignements en Chine au profit de Taïwan, rivale de Pékin et séparée de fait de la Chine communiste depuis 1949. Il avait toujours clamé son innocence.

Sa condamnation avait été largement dénoncée par des associations de défense des droits de l’Homme et de la presse.

"Nous sommes enchantés d’apprendre sa libération tant attendue", a indiqué un porte-parole du groupe Singapore Press Holdings, qui publie le Straits Times.

Le chef de l’exécutif hongkongais, Donald Tsang, s’est aussi félicité de la libération du reporter à deux jours des célébrations du Nouvel an lunaire, selon RTHK.

La libération de Ching Cheong survient alors que la Chine fait face à des pressions internationales croissante pour qu’elle respecte les droits de l’Homme à quelques mois des jeux Olympiques.

"Malgré les affirmations des autorités chinoises que les jeux vont renforcer le développement des droits de l’Homme dans le pays, le gouvernement chinois continue de nier ou de limiter les droits fondamentaux des citoyens", avait déploré la semaine dernière l’organisation Human Rights Watch dans son rapport annuel.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :