dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Décès de l’ancien numéro deux du contre-espionnage belge

Décès de l’ancien numéro deux du contre-espionnage belge

Belga

jeudi 7 février 2008, sélectionné par Spyworld

logo

André Moyen, anciennement actif dans le service de renseignement militaire belge, est décédé mardi à l’âge de 93 ans à Ciney, a-t-on appris mercredi auprès d’un proche du défunt.

Né à Resteigne (province de Luxembourg) le 29 septembre 1914, André Moyen s’engage très jeune dans la lutte armée lors de l’invasion de la Belgique en 1940. Il est l’instigateur du groupe de résistance "Athos" dans les Ardennes belges, puis rejoint l’armée de libération, rappelle notre source.

Durant des années, il est le numéro deux du contre-espionnage belge sur le sol national, puis au Congo. Il crée la cellule anti-communiste au service de renseignement militaire belge (SDRA) dans les années ’50. Il devient aussi professeur à l’Athénée Cardinal Mercier de Braine-l’Alleud.

En 1962, il prend la direction de la société suédoise Securitas pour la Belgique et le Maroc, société qui deviendra Group 4 Securitas, puis G4S. Il crée également la première école en Belgique d’inspecteurs "Retail" et de détectives privés.

Une messe du souvenir se tiendra lundi à 10h30 en la chapelle de la maison de repos "Home du Sacré Coeur", à Ciney. L’office sera suivi de la dispersion des cendres au cimetière de Ciney, dans la plus stricte intimité.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :