lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Des signes de rejet d’Al-Qaïda dans le monde musulman (renseignement (...)

Des signes de rejet d’Al-Qaïda dans le monde musulman (renseignement US)

AFP

vendredi 8 février 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Les responsables du renseignement américain ont déclaré jeudi avoir perçu des signes indiquant que l’opinion publique musulmane se retournait contre Al-Qaïda.

Ils ont cité la baisse des donations à Al-Qaïda, d’inhabituelles critiques du réseau terroriste par d’autres extrémistes musulmans et les tentatives des responsables d’Al-Qaïda pour atteindre la communauté des croyants musulmans.

"Nous ne savons pas si nous avons déjà atteint le point de basculement", a dit le directeur du renseignement américain, Mike McConnell, devant la commission du renseignement de la Chambre des représentants. Mais "il y a nombre de signes" l’attestant, a-t-il dit, citant le retournement de la province de Al-Anbar, ex-repaire d’Al-Qaïda en Irak.

"Ce que nous avons remarqué au cours de l’année écoulée et des deux premiers mois de 2008, c’est qu’Al-Qaïda a rencontré des difficultés à réunir des fonds et à se maintenir", a ajouté M. McConnell.

Le directeur de la CIA Michael Hayden a reconnu, devant la même commission, que les comportements des musulmans envers Al-Qaïda étaient "difficiles à évaluer".

Mais il a évoqué l’appel lancé sur des forums internet jihadistes à poser des questions au numéro 2 d’Al-Qaïda, Ayman Al-Zawahiri, y voyant l’indication d’une possible inquiétude des leaders du réseau terroriste face à une érosion de leurs soutiens dans le monde musulman.

"Voir des gens comme Ben Laden et Zawahiri (...) forcés d’ouvrir un dialogue relativement ouvert avec la communauté des croyants, je pense que c’est une étape notable et je ne crois pas que cela reflète un excès de confiance de la part d’Al-Qaïda", a ajouté M. Hayden.

M. McConnell a ajouté que le renseignement avait noté que plusieurs groupes salafistes avaient récemment dénoncé des actions d’Al-Qaïda.

"Pour nous, c’est un autre signe que le milliard de musulmans qui pratiquent leur foi en bons citoyens ne sont pas pour Al-Qaïda, qui est une branche extrémiste", a-t-il dit.

M. McConnell a cependant reconnu qu’Al-Qaïda avait rencontré des réussites sans précédent en réunissant les extrémistes musulmans à travers l’internet. "Si cela vous vient à l’esprit, vous pouvez vous asseoir devant un site internet, instaurer un dialogue et vous faire recruter", a-t-il dit.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :