lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > L’armée de l’air russe dément avoir violé l’espace aérien (...)

L’armée de l’air russe dément avoir violé l’espace aérien japonais

RIA Novosti

dimanche 10 février 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Les forces armées russes ont rejeté les affirmations du ministère japonais de la Défense selon lesquelles un de leurs bombardiers aurait violé samedi l’espace aérien du Japon.

"Les appareils de l’armée de l’air russe ont rempli leur mission sans violer l’espace aérien japonais", a déclaré à RIA Novosti le porte-parole de l’armée de l’air russe, Alexandre Drobychevski.

Les bombardiers stratégiques russes ont volé "en stricte conformité avec les règles internationales relatives au survol des eaux neutres sans violer les frontières", a-t-il affirmé.

Le ministère japonais de la Défense a annoncé plus tôt qu’un bombardier stratégique russe Tu-95 aurait violé l’espace aérien japonais au-dessus de l’archipel d’Izu, au large de Tokyo. Selon Tokyo, le bombardier volait en provenance de la mer d’Okhotsk vers le sud. Il a survolé l’île de Sofugan en passant trois minutes dans l’espace aérien japonais, avant de reprendre le cap sur la mer d’Okhotsk.

Les forces japonaises d’autodéfense ont mobilisé 24 avions, notamment des chasseurs F-15 et des avions de reconnaissance équipés de radars Awacs.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :