mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Réduction des armes stratégiques : vers un traité START universel (...)

Réduction des armes stratégiques : vers un traité START universel (Ivanov)

RIA Novosti

lundi 11 février 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le successeur de l’actuel traité russo-américain de réduction des armes stratégiques (START), qui expire en 2009, doit concerner l’ensemble des membres du "club nucléaire", a déclaré hier le premier vice-premier ministre russe Sergueï Ivanov.

"Le successeur du traité START-1 devra instaurer une prévisibilité maximale dans cette sphère vitale pour l’humanité. En outre, il est capital qu’il repose sur une base juridique, afin que le contrôle des armements nucléaires et leur réduction s’étende progressivement", a-t-il fait savoir lors de la Conférence sur la politique de sécurité, qui se tenait hier à Munich.

"Le club des puissances nucléaires s’est agrandi, et les pays détenteurs d’un solide potentiel en matière de missiles sont encore plus nombreux. Tous, et pas uniquement la Russie et les Etats-Unis, doivent avoir conscience de leur responsabilité dans le maintien de la stabilité stratégique", estime le premier vice premier ministre russe.

Selon lui, les Etats-Unis et la Russie doivent jouer un rôle de leader dans ce domaine.

M. Ivanov a annoncé que la Russie déposerait un projet de "traité sur le non-déploiement des armes dans l’espace et le non-emploi de la force contre les objets cosmiques" à la conférence annuelle de l’ONU sur le désarmement de Genève qui se tient aujourd’hui.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :