samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > La Russie et la Chine proposent d’interdire les armes dans (...)

La Russie et la Chine proposent d’interdire les armes dans l’espace

AFP

mardi 12 février 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Parrainé conjointement par la Russie et la Chine, le projet vise à interdire le déploiement de tout type d’arme dans l’espace ainsi que le recours à la force et la menace de recourir à la force contre des objets spatiaux.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a présenté ce mardi à la Conférence du désarmement un projet de traité d’interdiction des armes dans l’espace, parrainé conjointement par la Russie et la Chine. Le projet vise à interdire le déploiement de tout type d’arme dans l’espace ainsi que le recours à la force et la menace de recourir à la force contre des objets spatiaux.

"Si on n’évite pas la course aux armements dans l’espace, la sécurité internationale sera en danger", a déclaré M. Lavrov devant la Conférence à Genève."La tâche d’empêcher une course aux armements dans l’espace est à l’ordre du jour de la Conférence. Il est temps (...) de commencer à mettre en oeuvre un travail sérieux dans ce domaine", a-t-il ajouté.

Moscou, qui soupçonne Washington de préparer secrètement un programme de destruction de satellites, a averti que "le déploiement d’armes dans l’espace par un Etat déclencherait inévitablement une réaction en chaîne". Le droit international, par un traité de 1967, interdit le recours à des armes de destruction massives dans l’espace mais ne prohibe par formellement la destruction de satellites. La Chine a ainsi créé la surprise en janvier 2007 en tirant un missile balistique contre un de ses vieux satellites météo.

Après avoir détruit des satellites dans l’espace dans les années 1980, les Etats-Unis et l’Union soviétique avaient mis un terme à leurs programmes d’armements dans l’espace, invoquant les risques provoqués par des débris. Les Etats-Unis n’ont pas eu de programme antisatellite déclaré depuis 1985 lorsqu’un de leurs propres satellites a été détruit par un missile lancé par un avion de combat.

Mais depuis, l’Agence des missiles de défense a réclamé 10 millions de dollars pour étudier la faisabilité de tests de défense des missiles dans l’espace. Un programme pour construire des satellites furtifs est apparu au grand jour il y a quatre ans, provoquant une polémique parce que son coût atteignait 9,5 milliards de dollars. M. Lavrov a par ailleurs réitéré l’opposition de son pays au déploiement en Europe d’un bouclier anti-missiles américain.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :