vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Un dirigeant militaire du Hezbollah tué en Syrie, Israël mis en (...)

Un dirigeant militaire du Hezbollah tué en Syrie, Israël mis en cause

AFP

mercredi 13 février 2008, sélectionné par Spyworld

logo

L’un des dirigeants militaires du Hezbollah chiite libanais, Imad Moughnieh, recherché par Interpol et les Etats-Unis, a été assassiné en Syrie, a annoncé un responsable du groupe qui a accusé Israël.

Selon le responsable du Hezbollah, le dirigeant a été tué dans l’explosion d’une voiture piégée à Damas mardi soir.

La télévision officielle du Hezbollah, Al-Manar, qui a annoncé l’assassinat dans un communiqué, n’a cependant pas précisé ni la date ni le lieu du meurtre.

"Un grand jihadiste de la résistance islamique au Liban a rejoint les grands martyrs (...) Le leader Imad Moughnieh est mort en martyr assassiné par les Israéliens sionistes", indique le communiqué d’Al-Manar.

"Il était la cible des sionistes depuis 20 ans", selon le communiqué.

Les autorités israéliennes ont refusé de faire le moindre commentaire officiel à l’assassinat d’un des chefs militaires du Hezbollah chiite libanais, Imad Moughnieh. "Nous ne faisons pas de commentaires", a déclaré à l’AFP Mark Regev, le porte-parole du Premier ministre Ehud Olmert.

Les télévisions et les radios en israël ont interrompu leurs programmes dès l’annonce de la mort de Moughnieh en le présentant comme le "terroriste le plus dangereux au Moyen-Orient depuis trente ans".

"Le compte est réglé : Imad Moughnieh a été liquidé à Damas", a titré le site internet Ynet du quotidien Yédiot Aharonot, le plus fort tirage d’Israël.

Imad Moughniyeh, dans la clandestinité depuis la fin des années 1980, est accusé par les médias occidentaux et les Etats-Unis d’avoir dirigé la plupart des enlèvements d’otages occidentaux durant la guerre civile au Liban dans les années 1980.

Il est notamment soupçonné d’avoir été l’auteur de l’enlèvement de William Buckley, chef de l’antenne de la CIA à Beyrouth, en 1984.

Imad Moughnieh est inscrit sur la liste "des terroristes les plus dangereux" recherchés par les Etats-Unis pour le détournement d’un avion de la TWA en 1983.

Son frère Fouad Moughnieh a été assassiné en 1994 dans l’explosion d’une voiture piégée dans la banlieue sud de Beyrouth, un attentat attribué à l’époque aux services spéciaux israéliens, qui faisaient la guerre aux radicaux chiites proches du Hezbollah alors qu’Israël occupait le Liban sud.

Imad Moughnieh est recherché par Interpol pour sa participation présumée à un attentat contre l’Association mutuelle israélite argentine (AMIA) qui avait fait 85 morts et près de 300 blessés en juillet 1994 à Buenos Aires.

A Damas, la télévision d’Etat syrienne a indiqué, citant une source au ministère de l’Intérieur, qu’une voiture avait explosé mardi soir dans le quartier résidentiel de Kafar Soussé dans la capitale syrienne, faisant un mort.

Elle n’a donné aucune autre précision notamment sur la nature de l’explosion ou l’identité de la victime.

Les autres médias officiels syriens n’ont pas fait état de l’explosion.

Selon des témoins, l’arrière de la voiture, une Mitsubishi Pajero grise métallique, a été entièrement soufflée par l’explosion qui s’est produite vers 23HOO locales (09H00 GMT) dans ce quartier résidentiel nouvellement construit. La voiture était stationnée dans un parking au milieu des immeubles.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :