mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Technologie > L’aéroport de Heathrow (Londres) teste l’identification de (...)

L’aéroport de Heathrow (Londres) teste l’identification de bagages par RFID

Réseaux & Télécoms

vendredi 15 février 2008, sélectionné par Spyworld

logo

L’usage des étiquettes RFID pour des applications grand public reste réduit. L’expérimentation initiée par le gestionnaire de l’aéroport de Heathrow est destinée à réduire les pertes de bagages. Les lecteurs RFID sont fournis par Motorola.

L’aéroport le plus fréquenté de Grande Bretagne va apposer des étiquettes radio sur les bagages de passagers dans le cadre d’une expérimentation destinée à diminuer les pertes de bagages.

Le test d’une durée de six mois verra 50 000 bagages être étiquetés chaque mois avec des puces RFID. Les passagers concernés voyageront ou seront en transfert sur la compagnie Emirates Airline, entre Dubai et Heathrow, a précisé BAA, la société qui dirige l’aéroport.

Les codes à barre limités

Usuellement, des codes à barre sont utilisés, mais ils peuvent être mal reconnus par les lecteurs, d’autant plus s’ils sont mouillés ou déformés. Autant de problèmes qui coûtent de l’argent, tant pour BAA que pour les compagnies aériennes, et compliquent la vie des passagers avec des retards de livraison de leurs bagages.

Les étiquettes RFID seront posés par les personnels à neuf comptoirs spécialement équipés de la compagnie Emirates. La puce radio se verra programmée afin de recevoir le nom du passager et son trajet. Simultanément, les codes à barre continueront d’être employés.

Des SMS alertent

Les étiquettes RFID peuvent être lus à courte distance par des équipements adaptés au sein du système de transport de Heathrow. Certains passagers recevront un SMS les informant du lieu où récupérer leurs sacs.

Ce sont les équipements de lecture radio de Motorola qui ont été retenus pour l’expérimentation. Les modèles retenus sont les lecteurs fixes XR480. Ils ont été installés au Terminal 3 de Heathrow. BAA utilise par ailleurs, des lecteurs de code barre de la société Symbol, société acquise par Motorola. Les étiquettes RFID retenues respectent le standard EPC Gen2.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :