samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Pékin préoccupé par l’intention des États-Unis de détruire leur (...)

Pékin préoccupé par l’intention des États-Unis de détruire leur satellite en perdition

RIA Novosti

lundi 18 février 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Pékin est préoccupé par la décision des Etats-Unis d’abattre un satellite espion en perdition, dont la chute prévue début mars présente une menace pour la sécurité, a annoncé Liu Jianchao, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Selon lui, le gouvernement chinois est extrêmement préoccupé par l’évolution de la situation et a demandé aux Etats-Unis de respecter leurs engagements internationaux et de ne pas porter atteinte à la sécurité de l’espace et des autres pays, rapporte l’agence Xinhua.

"Les départements chinois concernés suivent la situation de très près et mettent actuellement au point des mesures préventives", a ajouté Liu.

Le Département américain de la Défense a pris jeudi dernier la décision d’abattre un satellite devenu ingouvernable et qui, selon les prévisions des spécialistes, devrait tomber sur la Terre début mars. Le Pentagone compte détruire l’appareil avant qu’il n’atteigne les strates supérieures de l’atmosphère au moyen d’un missile tiré par un bâtiment de l’US Navy. Les débris de l’engin devraient cependant retomber sur la Terre.

Selon le conseiller du président américain pour la sécurité nationale James Jeffrey, le satellite contient du carburant qui pourrait se changer en gaz toxique lors de la chute.

La Russie, également préoccupée, voit derrière l’opération une tentative de Washington de tester les éléments de son bouclier antimissile dans la lutte contre les satellites.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :

1 Message

  • il est prouvé que le produit chimique en question perd ses capacités de nuisances environnementales lorsqu’il est chauffé, ce qui sera inévitablement le cas lors de la rentré dans l’atmosphère du satellite.
    Ce prétexte un peu "brut de décoffrage"n’est donc pas le bon et induit ipso facto que les USA veulent dissimuler quelque chose !