mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Satellite espion américain : les États-Unis ont testé leurs armes (...)

Satellite espion américain : les États-Unis ont testé leurs armes antisatellites (Biélorussie)

RIA Novosti

jeudi 21 février 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Les États-Unis ont testé leurs armes antisatellites en détruisant jeudi le satellite espion de la NASA devenu incontrôlable, a déclaré à Minsk le ministre biélorusse de la Défense Leonid Maltsev.

"Les États-Unis ont testé un certain type d’armements en détruisant le satellite espion", a indiqué le ministre. "Le croiseur qui a tiré le missile intercepteur participe régulièrement à des essais et c’était une bonne occasion d’effectuer un essai. N’importe quel militaire en profiterait", a ajouté M.Maltsev avant de préciser que le ministère biélorusse de la Défense avait suivi attentivement l’évolution de la situation autour du satellite.

Les débris du satellite peuvent tomber en Biélorussie, en Pologne et dans d’autres pays. "Le 1er ou le 2 mars, les débris qui entreront à ce moment dans les couches denses de l’atmosphere indiqueront l’endroit ou le satellite de la NASA serait tombé si les Americains ne l’avaient pas abattu", affirme le ministre.

La Biélorussie n’a pas de missiles autoguidés, mais elle dispose d’un système d’élimination des séquelles des situations d’urgence comme n’importe quel pays et "la situation aurait été réglée" si le satellite dangereux s’était écrasé sur son territoire, selon M.Maltsev.

Jeudi, les États-Unis ont détruit leur satellite espion dont les réservoirs contenaient 500 kg d’hydrazine, un carburant toxique, et qui serait en outre doté d’un réacteur nucléaire. Le satellite a été abattu par un missile tiré depuis un bâtiment de l’US Navy dans l’océan Pacifique avant qu’il n’atteigne les strates supérieures de l’atmosphère.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :