samedi 16 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > L’informateur de la police allemande au Liechtenstein identifié par (...)

L’informateur de la police allemande au Liechtenstein identifié par la presse

Le Monde, avec AFP

samedi 23 février 2008, sélectionné par Spyworld

logo

L’informateur du Liechtenstein qui a vendu des informations bancaires à l’Allemagne, lui permettant d’enquêter sur une affaire de fraude fiscale sans précédent, se nomme Heinrich Kieber. L’identité complète de l’informateur, un ancien employé de banque de 42 ans chargé de numériser des archives est révélée par l’hebdomadaire Der Spiegel à paraître lundi 25 février.

"Kieber avait accès en 2001 et 2002 à la totalité des documents de la banque fiduciaire LGT-Treuhand, parce qu’il numérisait les archives papier", indique le magazine. Berlin a reconnu il y a une semaine que les services secrets allemands (BND) avaient versé, avec l’aval du gouvernement, entre 4 et 5 millions d’euros à un informateur pour acquérir des données bancaires venues du Liechtenstein.

M. Kieber avait contacté les services secrets sous une fausse identité, se faisant passer pour une femme dans le premier courrier électronique qu’il leur avait adressé en janvier 2006, indique pour sa part le quotidien Süddeutsche Zeitung de samedi. Dans ce courrier, il motivait son acte en disant "ne plus supporter" la magouille et la tricherie, affirme le journal.

UNE DEUXIÈME BANQUE VISÉE

Le parquet financier de Bochum a confirmé au Süddeutsche Zeitung avoir, outre la LGT, "une deuxième banque du Liechtenstein dans le collimateur", sans préciser son nom ni comment les enquêteurs allemands étaient parvenus à mettre la main sur des documents concernant les clients de cet institut.

Par ailleurs, dans le cadre du scandale de fraude fiscale, le parquet enquête contre "trois agents fiduciaires au Liechtenstein dont l’ancien patron de la banque fiduciaire LGT à Vaduz, Nicola Feuerstein, pour aide à la fraude fiscale", selon le Süddeutsche Zeitung. Jusqu’à présent, plus d’une demie douzaine d’employés de banques allemandes, soupçonnés d’avoir aidé des clients à frauder le fisc, font l’objet de procédures d’enquête.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :