mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > G.-B. : le MI6 assure n’avoir aucun dossier sur Diana

G.-B. : le MI6 assure n’avoir aucun dossier sur Diana

AFP

mercredi 27 février 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le MI6, services du renseignement extérieur britanniques, ne tenait aucun dossier sur la princesse Diana, ni son compagnon Dodi Al-Fayed, au moment de leur mort dans un accident à Paris en août 1997, a assuré mardi un agent du MI6 lors de l’enquête sur le drame.

Cet agent de la sécurité extérieure a dit avoir parcouru les archives électroniques du MI6 dans le cadre de l’enquête policière sur la mort de la princesse sans trouver de dossier à son sujet ni sur son compagnon.

Il n’y avait « absolument aucun projet de quelque nature que ce soit » prenant le couple pour cible, a déclaré ce membre du M16, qui est une femme. Seulement connue sous le nom de Madame X, elle témoignait derrière un rideau afin de masquer son identité.

Mme X a ajouté qu’aucun dossier n’était tenu sur la famille royale et donc aucun non plus sur le prince Philip, époux de la reine Elizabeth II.

Le père de Dodi Al-Fayed, Mohamed Al-Fayed, soutient que le couple avait été tué dans le cadre d’un complot ourdi par le prince Philip et mis en oeuvre par les services secrets britanniques, pour éviter que Diana, mère d’un futur roi d’Angleterre, n’épouse un musulman.

Un autre agent du MI6, connu sous le nom de « A », a par ailleurs réfuté qu’un plan pour assassiner un dirigeant des Balkans, à l’aide de lumière aveuglant le chauffeur de sa voiture, ait été une répétition d’un projet semblable visant la princesse et son compagnon, comme l’affirme Mohamed Al-Fayed.

Un ancien agent du MI6 avait affirmé que le dirigeant visé était l’ancien président yougoslave Sloboban Milosevic, dans les années 90.

« A » a démenti qu’il s’est agi de Milosevic mais indiqué qu’il avait effectivement présenté à sa hiéarchie un plan destiné à empêcher un « nouvel Hitler« de prendre le pouvoir dans la région. L’agent « A » a assuré que ce projet ne comptait pas mettre en oeuvre des lumières aveuglantes et estimé « impensable » un complot de la couronnne britannique contre Diana et Dodi.

Diana et Dodi sont décédés le 31 août 1997 à la suite d’un accident survenu sous le tunnel du pont de l’Alma à Paris. Les polices française et britannique ont conclu que l’accident avait été provoqué par une vitesse excessive et un chauffeur, également décédé, qui avait trop bu.

L’enquête judiciaire britannique s’est ouverte début octobre à Londres. Il ne s’agit pas d’un procès mais d’une simple procédure visant à déterminer les circonstances de la mort. Il n’y a ni accusé ni condamnation.

L’ex-chef du MI6, Richard Dearlove, a été interrogé le 20 février dernier, dans l’enquête sur la mort de la princesse Diana. - Photo AFP


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :