mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Ecoutes de l’Elysée : le procès reprend

Ecoutes de l’Elysée : le procès reprend

Nouvelobs.com

lundi 5 septembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Le tribunal correctionnel de Paris a rouvert les débats après la déclassification de documents annexes sur les interceptions téléphoniques.

Le procès des écoutes de l’Elysée a rouvert lundi 5 septembre en début d’après-midi devant la 16ème chambre du tribunal correctionnel de Paris. Elle devrait étudier les nouveaux documents sur lesquels le secret défense a été levé après la fin du procès le 23 février dernier. Les principaux prévenus du procès des écoutes de la cellule antiterroriste de 1983 à 1986 vont à nouveau devoir répondre à de nouvelles interrogations du tribunal. Paul Bouchet devait être entendu par la cour dans l’après-midi. Cette reprise du procès est prévue pour six audiences jusqu’à mercredi 14 septembre. Les annexes III et IV du "rapport Bouchet" ont été déclassifié en mars dernier : ce rapport, du nom de son auteur l’avocat Paul Bouchet, avait été fait en 1994 à la demande de Pierre Bérégovoy, Premier ministre de François Mitterrand.

Culpabilité relancée

Il mettait en lumière les "dysfonctionnements" survenus dans les écoutes et avait été aussitôt classé "secret défense" par Matignon. Ces documents relancent la question de la culpabilité de certains des douze prévenus par rapport aux faits qui leur sont reprochés, pour la plupart une "atteinte à l’intimité de la vie privée".

Le capitaine Paul Barril, membre du "cabinet noir" de l’Elysée, le général Pierre Charroy, chef du Groupement interministériel de contrôle (GIC), organisme chargé des branchements et le préfet Christian Prouteau, chef de la cellule, sont les trois prévenus qui risquent d’être mis en difficulté par ces deux annexes du rapport Bouchet.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :