mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Les Pays-Bas craignent des attaques terroristes

Les Pays-Bas craignent des attaques terroristes

Nouvelobs.com

jeudi 6 mars 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Les autorités du pays ont augmenté le niveau d’alerte antiterroriste après l’annonce de la diffusion d’un film anti-islam réalisé par un député d’extrême-droite.

Les Pays-Bas ont décidé de renforcer leur niveau d’alerte antiterroriste, jeudi 6 mars, à la suite de la crainte des autorités face à la diffusion annoncée du film anti-islam d’un député d’extrême-droite.

"Bien qu’il n’y ait pas d’indications concrètes (de préparatifs) d’attentats aux Pays-Bas, la hausse de la menace terroriste internationale mène à une augmentation du niveau d’alerte antiterroriste de limité à substantiel", écrit le ministère de la Justice dans un communiqué. "Les Pays-Bas ont été présentés de façon négative ces derniers temps dans le monde musulman en raison de la façon dont la discussion sur l’islam est menée par certains aux Pays-Bas, par exemple autour du film annoncé sur le Coran", poursuit-il.

Pour une interdiction du Coran

Geert Wilders, fondateur du Parti de la liberté (9 députés sur 150), avait fait savoir à l’automne qu’il voulait réaliser un court métrage montrant le caractère "fasciste" du Coran, livre dont il a demandé l’interdiction et comparé à "Mein Kampf" d’Adolf Hitler. Le film devrait être diffusé en mars, probablement sur internet.

Des pays musulmans comme l’Iran, l’Egypte ou le Pakistan ont d’ores et déjà exprimé leur indignation à l’annonce du projet, l’Iran allant jusqu’à menacer les Pays-Bas d’un boycottage économique.

En Afghanistan, où sont stationnés quelque 1.600 soldats néerlandais dans le cadre la Force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf) de l’Otan, les talibans ont menacé d’augmenter leurs attaques contre les troupes du pays.

Ne pas répondre à la provocation

Des manifestations quotidiennes rassemblent des centaines d’Afghans en colère dans les rues du pays depuis dimanche.

De nombreuses associations musulmanes néerlandaises ont déjà appelé les fidèles au calme, les priant de ne pas répondre à la provocation.

Le gouvernement a tenté par deux fois, en vain, de convaincre Geert Wilders de renoncer à son projet, redoutant une crise comparable à celle provoquée par la publication par la presse danoise de caricatures de Mahomet.

Le niveau d’alerte antiterroriste était établi à "limité" depuis avril 2007.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :