lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Intelligence économique > Les PME mieux soutenues dans le cadre des nouveaux projets du pôle de (...)

Les PME mieux soutenues dans le cadre des nouveaux projets du pôle de compétitivité System@tic

Maryse Gros, Réseaux & Télécoms

samedi 8 mars 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Treize nouveaux projets de recherche vont faire l’objet d’une aide publique. Quatre projets concernent les logiciels libres. Le total du financement public atteint 200 millions d’euros. Les PME sont enfin mieux soutenues dans ce cadre.

Le Pôle de compétitivité System@tic Paris-Region vient de voir treize de ses projets de recherche et de développement retenus pour bénéficier d’un financement dans le cadre du cinquième appel à projets du Fonds Unique Interministériel (FUI).

Quatre projets dans les logiciels libres pour 13 millions d’euros

Cela porte à 91 le nombre de projets du pôle de compétitivité francilien. Leur coût global est de 527 millions d’euros. Le soutien apporté par l’Etat, par les collectivités territoriales, par les agences ANR et par Oséo s’élève à quelque 200 millions d’euros. Parmi les treize nouveaux projets retenus, quatre ont été présentés par le Groupe Thématique Logiciel Libre, créé à l’automne dernier. Il s’agit des projets Squale, Scribo, Couverture et Helios. Leur coût s’élèvera à 12,8 millions d’euros et ils bénéficieront du soutien des pouvoirs publics à hauteur de 5,3 millions d’euros.

La sécurité, les télécoms et le développement de systèmes

Sur les neuf autres projets retenus, quatre ont été déposés par le Groupe Thématique Sécurité & Défense. Il s’agit des projets Descartes, Locindoor, Secure Algorithm et Persepolis. Trois autres projets proviennent du Groupe Thématique Télécoms. Il s’agit de 6 Pod, E Compagnon et Poséidon. Les deux derniers projets sont issus du Groupe Thématique Outils de conception et développement de Systèmes. Il s’agit des projets Opsim et Lambda.

Les PME enfin reconnues

A noter que 38% des aides publiques ainsi accordées vont revenir à des PME. Mieux, dans le cadre du Groupe Thématique Logiciel Libre, ce sont près de 60% du financement public que les petites et moyennes structures récupèrent. En 2005, lors du premier appel à projets du gouvernement, les PME n’avaient récupéré que 7% du financement attribué.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :