jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Bush met son veto à un projet de loi contre la torture des suspects de (...)

Bush met son veto à un projet de loi contre la torture des suspects de terrorisme

Xinhua

dimanche 9 mars 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le président américain George W. Bush a mis son veto samedi à un projet de loi qui interdira à la CIA de recourir à des méthodes d’interrogatoires musclées pour interroger les suspects de terrorisme.

M. Bush a défendu sa décision dans son discours radiophonique hebdomadaire à la nation, affirmant que de telles méthodes avaient aidé à faire déjouer des attentats terroristes, dont celui contre un camp des Marines à Djibouti et l’autre contre le consulat américain à Karachi, au Pakistan, ainsi que des plans visant à faire écraser des avions de ligne contre un tour de Los Angeles ou l’aéroport Heathrow de Londres et des bâtiments.

"Al-Qaïda reste déterminé à attaquer de nouveau l’Amérique (...) . Parce que le danger persiste, nous devons veiller à ce que nos services de renseignement aient les outils nécessaires pour arrêter les terroristes", a dit M. Bush.

"Je ne peux pas signer un projet de loi qui m’interdira, et interdira aux futurs présidents d’autoriser la CIA à mener un programme de renseignement séparé et légal et à prendre toutes les actions légales nécessaires pour protéger les Américains contre une attaque", a affirmé M. Bush.

Le texte, approuvé en février par le Congrès, contraindrait les services de renseignement à se conformer au manuel des règles d’interrogatoire imposées aux militaires, qui interdit les techniques traumaisantes. Mais le texte n’a été approuvé que par une petite majorité du Sénat, rendant très improbable que le Congrès puisse surmonter le veto du président et réunir les deux- tiers de voix nécessaires dans les deux chambres pour que le texte entre dans la loi sans la signature de M. Bush.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :