samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Une femme à la tête de la DGSE ?

Une femme à la tête de la DGSE ?

Vincent Jauvert, Globe.blogs.nouvelobs.com

mercredi 12 mars 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Ce serait une sorte de "M" à la française (les amateurs de James Bond comprendront).

Selon la lettre confidentielle Intelligence Online (sur abonnement), Nicolas Sarkozy nommerait bientôt un nouveau maitre espion français.

Et, grande nouveauté, ce serait probablement une femme, qui, au mois de mai, remplacerait Pierre Brochand à la tête de la DGSE : Bernadette Malgorn, qui est actuellement secrétaire générale du ministère de l’Intérieur (elle a été nommée à ce poste en 2006 lorsque Nicolas Sarkozy était ministre et Caude Guéant, directeur de cabinet).

L’idée, qui n’est pas définitive semble-t-il (il est aussi question qu’elle prenne la direction de la préfecture de police de Paris), est audacieuse. Après Michèle Alliot Marie, une autre femme en charge d’officiers, de "siloviki", comme on dit en Russe. Cela aurait de la gueule.

A défaut d’avoir le même budget que leurs collègues britanniques (ce dont Michel Rocard s’est plaint récemment dans le Figaro), les barbouzes français auraient eux aussi une femme pour les diriger (pour être précis il s’agissait à Londres du MI5 -renseignement intérieur - et non du MI6 -l’extérieur).

Et puis, et surtout, cette nomination, si elle a lieu, permettrait à Nicolas Sarkozy d’installer une personnalité de confiance à un poste clé de la République, alors que Pierre Brochand est plutôt un homme de Jacques Chirac.


A noter que cet article apporte une information différente de celui de Capital.fr :
- Le "monsieur Afrique" de l’Elysée, futur patron des services secrets français


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :