dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Russie-Etats-Unis : ABM, START-1 et FCE au menu d’une rencontre à la (...)

Russie-Etats-Unis : ABM, START-1 et FCE au menu d’une rencontre à la mi-mars

RIA Novosti

jeudi 13 mars 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense russes et américains se pencheront lors d’une rencontre en mars à Moscou sur le bouclier antimissile (ABM), le traité START-1 et le traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE).

"Une rencontre russo-américaine au format 2+2 se tiendra à Moscou les 17-18 mars", a déclaré jeudi à RIA Novosti un diplomate russe haut placé, selon lequel la partie américaine formulera officiellement des propositions capable de faire sortir le dialogue de l’impasse.

"Les partenaires américains rendront publiques les mesures de confiance prévoyant la présence d’officiers russes sur les éléments de l’ABM situés en Pologne et en République tchèque, le blocage des radars afin qu’ils ne puissent pas être orientés en direction de la Russie et la garantie que les missiles intercepteurs ne seront pas ensilés", a-t-il communiqué.

Ces propositions pourraient permettre la création d’un système de monitorage collectif des risques.

"Il s’agit de mesures de transparence et de confiance", a déclaré cette même source, ajoutant que ces mesures avaient la bénédiction de Moscou, car s’inscrivant dans le prolongement des propositions russes.

"Cela ne règle cependant pas le problème du monitorage de la menace de missiles à l’échelle globale", a-t-il poursuivi.

"Ceci nous permet pourtant de constater que les mesures mises en oeuvre à titre unilatéral par les Etats-Unis contre la volonté de la Russie ne constituent pas une menace directe contre notre pays, du moins à l’heure actuelle", a-t-il fait remarquer.

Selon lui, Washington est de plus en plus conscient que les préoccupations russes ont des fondements réels.

"Ils savent que ces prétentions ne constituent pas un simple jeu rhétorique, et qu’elles sont l’écho de préoccupations réelles", a-t-il indiqué.

"Les Etats-Unis ont formulé sur l’ABM et le FCE des idées proches de nos principes. Nos partenaires américains savent parfaitement ce que nous comptons entreprendre sur ces questions, et comment nous comptons donner suite au traité START-1", a-t-il déclaré.

Selon lui, le traité START-1 doit être remplacé par "un document juridiquement contraignant, qui synthétisera les accords en matière de réduction des armements stratégiques et instaurera des mesures de contrôle", ce à quoi fait obstacle la volonté de la partie Américaine de se délier les mains et de supprimer toute limitation en la matière.

"Ils veulent une liberté complète en matière de missiles stratégiques à ogive nucléaire, or ceux-ci sont indétectables par les radars", a-t-il poursuivi.

Concernant le traité FCE, les Américains seraient, selon l’interlocuteur de l’agence, prêts à supprimer les obligations concernant la Moldavie et la Géorgie, qui bloquent la ratification par l’ensemble des pays de la version adaptée du traité, signée par quatre pays seulement.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :