jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le SCRS poursuit sa lutte contre les "menaces à la sécurité (...)

Le SCRS poursuit sa lutte contre les "menaces à la sécurité nationale

La Presse Canadienne

vendredi 14 mars 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) a embauché 100 nouveaux espions l’an dernier et prévoit continuer à élargir son personnel, au moment où les menaces à la sécurité nationale se font persistantes, indique l’agence dans son dernier rapport annuel.

En 2006-2007, le SCRS s’est surtout concentré sur le terrorisme inspiré par l’idéologie d’Al-Qaeda, et la possibilité que des Canadiens en deviennent des adeptes, révèle le rapport déposé jeudi. Le SCRS a participé à l’enquête ayant permis l’arrestation d’individus, dont plusieurs jeunes, soupçonnés de planifier l’attaque de lieux importants en juin 2006 à Toronto.

Le SCRS a ajouté qu’il continue de se méfier des gouvernements étrangers impliqués dans des activités d’espionnage et d’infiltration des communautés ethniques au Canada. On cite le cas de Paul William Hampel, accusé d’espionnage et déporté en Russie après son arrestation à Montréal en novembre 2006.

Le Service a de plus souligné la menace posée par les attentats-suicides pour les soldats canadiens à l’étranger. Le SCRS a continué à collaborer avec le ministère de la Défense, au Canada et en Afghanistan, afin de protéger les troupes canadiennes.

Le dernier rapport ne fait toutefois pas état des critiques évoquées dans le bilan annuel du Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité (CSARS), qui avait notamment déploré la "détention arbitraire" de Mohammed Mansour Jabarah, qui allait à l’encontre de la Charte des droits et libertés.

Le directeur du SCRS, Jim Judd, a toutefois affirmé qu’il était conscient des critiques formulées lors de la commission d’enquête sur l’affaire Maher Arar. Il a ajouté que le SCRS travaillait à modifier ses politiques et collaborait avec d’autres ministères et organismes fédéraux à la prise de mesures efficaces en réponse aux recommandations du juge présidant la commission.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :