mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > ABM : la Russie doit élargir sa coopération avec l’OTSC et (...)

ABM : la Russie doit élargir sa coopération avec l’OTSC et l’OCS pour réagir aux menaces de l’Occident (expert)

RIA Novosti

vendredi 14 mars 2008, sélectionné par Spyworld

logo

La Russie doit élargir sa coopération avec les autres pays membres de l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) et de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) pour réagir aux menaces de l’Occident, a déclaré vendredi le vice-président du comité parlementaire russe pour la Défense Igor Barinov.

"Je considère que la Russie doit renforcer ses liens avec les pays membres de l’OTSC et de l’OCS, ainsi qu’avec les organisations qui assurent notre sécurité et la sécurité de nos alliés", a dit M.Barinov devant les journalistes en commentant les informations sur le déploiement d’éléments du bouclier antimissile américain en Turquie et l’éventuel conflit entre Moscou et les pays occidentaux en Arctique évoqué au Sommet de printemps de l’UE.

Vendredi, le Haut Représentant de l’UE pour la politique étrangère et de sécurité commune Javier Solana a présenté un rapport sur "un problème purement humanitaire du réchauffement climatique" au Sommet de printemps de l’UE à Bruxelles, a rappelé le parlementaire. M.Solana a tiré des "conclusions tout à fait inappropriées sur l’imminence de conflits entre certaines puissances occidentales et la Russie provoqués par le partage des ressources énergétiques en Arctique et l’apparition de nouvelles voies maritimes après la fonte de la calotte glaciaire", selon M.Barinov.

"C’est très inquiétant. En même temps, nous apprenons que la Turquie accepte de déployer des missiles antimissiles sur son sol. La Russie doit, sans doute, tirer des conclusions", a déclaré le parlementaire avant d’appeler à mieux financer et à renforcer l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC : Arménie, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Russie et Tadjikistan) et l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS : Chine, Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Russie, Tadjikistan et les pays observateurs - Iran, Mongolie, Inde et Pakistan) et à modifier le programme militaire national à l’horizon de 2015.

La Douma (chambre basse du parlement russe) et son comité pour la Défense sont préoccupés par le "regroupement des hommes politiques réactionnaires en Occident". "Ces faucons imposent leur volonté et influent beaucoup sur la politique extérieure des puissances occidentales", a dit M.Barinov.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :