jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Nucléaire et défense au cœur des entretiens de Nicolas Sarkozy à (...)

Nucléaire et défense au cœur des entretiens de Nicolas Sarkozy à Londres

Marc Roche, le Monde

mercredi 26 mars 2008, sélectionné par Spyworld

logo

L’énergie, l’immigration et la défense : trois des dossiers prioritaires de la présidence de l’Union européenne que la France exercera à partir du 1er juillet, figurent au menu du sommet franco-britannique qui se tiendra à l’occasion de la visite d’Etat que le président Nicolas Sarkozy et son épouse effectuent au Royaume-Uni, mercredi 26 et jeudi 27 mars. Ils seront, mercredi, les hôtes de la reine à Windsor.

C’est dans le nucléaire civil que des avancées sont attendues. "Un partenariat franco-britannique est dans la nature des choses", indique-t-on à l’Elysée. La reprise du programme britannique de centrales nucléaires ouvre des perspectives aux industriels français de l’atome comme Areva, EDF ou Alstom.

En matière de défense, l’heure est au renforcement de la coopération, sur fond de restrictions budgétaires dans les deux pays. C’est le cas en matière d’achats et d’entretien d’équipements, par exemple en ce qui concerne la maintenance de l’avion de transport A400M. Le président informera officiellement Gordon Brown de l’intention de la France de "prendre toute sa place", selon ses propres termes, au sein des structures militaires de l’OTAN. L’annonce d’une possible augmentation de l’engagement français en Afghanistan devrait en revanche attendre le sommet de l’OTAN, à Bucarest, du 2 au 4 avril. Par ailleurs, avant sa présidence de l’UE, Paris souhaite obtenir l’appui du 10, Downing Street à son projet de pacte européen en matière d’immigration visant, notamment, à la coordination des politiques d’asile et de régularisation.

DEUX GRANDS DISCOURS

Outre les passages obligés – pose d’une gerbe sur la tombe du Soldat inconnu britannique et devant la statue du général de Gaulle à Carlton Gardens, rencontre avec les leaders de l’opposition, réception de la communauté française –, le président doit prononcer deux grands discours. Le premier, devant les Chambres des communes et des lords réunies, doit évoquer la nécessité de travailler ensemble, en particulier sur la réforme des institutions internationales et la lutte contre le changement climatique. Le second, devant les milieux d’affaires, sera axé sur les réformes économiques et sociales.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :