mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Google et Denis Olivennes primés aux Big Brother Awards

Google et Denis Olivennes primés aux Big Brother Awards

Philippe Crouzillacq, 01net.

mercredi 26 mars 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le palmarès de la huitième édition des mordants « BBA », qui s’est déroulée à Paris le 21 mars dernier, a fait la part belle comme chaque année aux nouvelles technologies.

Les Oscars, et les Césars cela n’a jamais vraiment été pour eux. Mais en matière de remise des prix, ils viennent de décrocher un Orwell... Un lot de consolation dont ils se seraient bien passés. Brice Hortefeux, Denis Olivennes, Google ou bien encore le ministère de l’Education nationale figurent au palmarès 2007 des très sérieux Big Brother Awards. Les BBA sont remis chaque année dans une quinzaine de pays.

L’objectif est, selon les organisateurs, de saluer « les institutions, les sociétés ou les personnes s’étant distinguées par leur mépris du droit fondamental à la vie privée ou par leur promotion de la surveillance et du contrôle des individus ».

En France, la cérémonie s’est déroulée à Paris le 21 mars dernier. Comme à Cannes ou à Hollywood, les nominés aux Orwell sont classés par catégories, dont l’une des plus prisées est assurément celle concernant l’Etat et les élus.

Vidéosurveillance ou vidéotranquillité ?

Au palmarès de l’année 2007, on retrouve bien entendu Internet et les nouvelles technologies en bonne place. Par l’intermédiaire de Denis Olivennes, futur ex-PDG de la Fnac, « accusé de promouvoir la surveillance des internautes » dans un rapport officiel rendu à l’automne dernier. Des prises de position qui lui valent de figurer sur la troisième marche du podium dans la catégorie « Orwell Entreprises ».

Internet étant un outil plein de ressources, MM. Ghenassia et Cazenave, respectivement directeur de la sécurité et procureur du Var, avaient décidé d’en faire bon usage en mettant en place « une messagerie appelant à la délation », selon les BBA (elle n’a finalement pas vu le jour). Ils ne repartent pas bredouille et se sont vu décernés une très méritant accessit dans la catégorie « Orwell Novlang ». A côté, les sorties sur la vidéosurveillance, qualifiée de « vidéotranquillité » par de Philippe Goujon, nouveau député-maire du XVe arrondissement de Paris, font presque pâle figure.

Enfin grand classique, Google a été récompensé « pour l’ensemble de son oeuvre », pour avoir « placé sous surveillance l’ensemble des internautes du monde entier ». Le géant de l’Internet arrive devant le fichier « Base Elèves » du ministère de l’Education nationale, qui vise à placer sous surveillance « l’ensemble des enfants de France ». Un objectif géographiquement moins ambitieux, qui ne mérite donc pas la première place, soulignent avec force ironie les organisateurs des Big Brother Awards.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :