dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > RG, DST : la réforme du renseignement est sur les rails

RG, DST : la réforme du renseignement est sur les rails

Charlotte Chaffanjon

vendredi 28 mars 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Les cinq projets de décrets gouvernementaux portant sur la réforme du renseignement, supprimant la DST (contre-espionnage) et les RG (Renseignements généraux), sont prêts et seront soumis au vote d’un comité technique paritaire central de la police (CTPC), réunissant l’administration et les syndicats, le 7 avril prochain.

Ils portent d’une part sur la création de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), d’autre part sur celle de services départementaux d’information générale (SDIG). Ces deux services, dont l’entrée en fonction est prévue pour le 1er juillet 2008, doivent prendre la place de la DST et des RG, leurs effectifs devant se fondre soit dans l’un, soit dans l’autre.

"Secret défense"

La DCRI aura "compétence pour lutter contre toutes les activités susceptibles de constituer une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation". Elle disposera d’officiers de liaison à l’étranger et, en France, de services territoriaux placés sous l’autorité d’un directeur central et couverts par le "secret défense". Le décret de sa création sera signé par le président de la République, le Premier ministre et Mme Alliot-Marie. Les SDIG seront rattachés à la Direction centrale de la sécurité publique (DCSP) dans les départements. Ils assureront "l’information du représentant de l"État et du gouvernement" pour les conflits sociaux par exemple. Par ailleurs, le projet de décret stipule que, pour l’Île-de-France, "le préfet de police" de Paris "désigne le service de la préfecture de police (PP) chargé, sous son autorité, des missions" des SDIG.

Bernard Squarcini, le 23 mai 2007, alors préfet de police de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur © CQR / AFP


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :