lundi 18 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Russie - Etats-Unis : échec des consultations entre experts sur (...)

Russie - Etats-Unis : échec des consultations entre experts sur l’ABM

RIA Novosti

vendredi 28 mars 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Les consultations entre des experts russes et américains qui se sont tenues mercredi et jeudi à Washington ont permis de progresser sur la mise au point d’un plan stratégique pour les relations bilatérales, mais n’ont pas abouti concernant le bouclier antimissile (ABM) américain en Europe de l’Est.

"Concernant le dossier de la défense antimissile, les divergences persistent", a annoncé vendredi à Washington le sous-secrétaire d’Etat américain pour l’Europe et l’Eurasie Daniel Fried au terme des négociations.

Selon le diplomate, les parties ont progressé "dans différents domaines", notamment sur le "plan stratégique" que les spécialistes cherchent à mettre au point en vue de la rencontre entre Vladimir Poutine et George W. Bush qui aura lieu à Sotchi le 6 avril.

"Ce plan stratégique évoque un vaste éventail de questions de sécurité, qui vont plus loin que l’ABM. Une partie est consacré à la non-prolifération et nous avons fait de gros progrès dans ce domaine", a-t-il communiqué.

La délégation russe était conduite par le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Kisliak, la délégation américaine par Daniel Fried et John Rude, le secrétaire d’Etat adjoint pour les armements et la sécurité internationale.

Lors d’un point presse à la Maison Blanche, le conseiller du président américain à la sécurité nationale Steven Hadley a annoncé que le M. Bush acceptait l’invitation de Vladimir Poutine à Sotchi, et que cette rencontre permettrait de mettre en place une "plateforme" censée constituer une base pour les futures relations bilatérales, que les présidents russe et américain sortants lègueront à leurs successeurs.

"C’est une possibilité pour les deux leaders d’évaluer les progrès réalisés et les chances de mettre en place le plan stratégique, qui consolidera la coopération et permettra de régler les problèmes qui persistent, comme l’ABM", a-t-il fait savoir.

Les Américains envisagent de déployer un radar en République tchèque et dix missiles intercepteurs en Pologne pour se protéger contre une éventuelle attaque de missiles iraniens. La Russie craint que ces systèmes ne portent préjudice à sa sécurité nationale.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :