jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Terrorisme : des mesures préventives sont nécessaires (Patrouchev)

Terrorisme : des mesures préventives sont nécessaires (Patrouchev)

RIA Novosti

lundi 31 mars 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Il est nécessaire de prendre des mesures afin de prévenir les activités terroristes, a déclaré lundi le directeur du Service fédéral de sécurité (FSB) et président du comité national antiterroriste Nikolaï Patrouchev.

"Les organisations terroristes internationales "Hizb ut-Tahrir al-Islami" et "Le Mouvement islamique d’Ouzbékistan" tentent de transférer leurs activités criminelles vers le territoire russe, notamment dans la région de l’Oural", a indiqué M. Patrouchev lors d’une réunion des dirigeants des commissions antiterroristes de la région de l’Oural et de la commission d’Etat des frontières.

"Ces deux dernières années, les organes de sécurité ont coupé court aux activités de ces organisations dans les régions de Tioumen et de Tcheliabinsk, neutralisant plus de 80 membres actifs de ces groupes", a souligné Nikolaï Patrouchev.

"En 2007, le nombre de crimes extrémistes continuait de croitre dans les régions de Sverdlovsk, de Tioumen, de Kourgan et de Tcheliabinsk par rapport à 2006, a-t-il indiqué.

Dans ce contexte, le directeur du FSB a exigé de se focaliser sur les mesures préventives en la matière.

Les participants à la réunion ont notamment discuté des mesures à prendre face à l’idéologie terroriste, de la couverture médiatique des activités antiterroristes et du renforcement de la sécurité des frontières dans la région de l’Oural, a appris RIA Novosti auprès du service de presse du comité national antiterroriste.

Le parti "Hizb ut-Tahrir" est un groupe radical dont l’objectif est de renverser le régime politique au Tadjikistan et d’établir un califat islamique en Asie centrale. En avril 2001, la cour suprême du Tadjikistan a interdit ses activités sur le territoire du pays. Depuis, quelque 400 activistes de ce groupe ont été condamnés par la justice tadjike à des peines allant de 5 à 12 ans de prison, selon le parquet général.

Le "Mouvement islamique d’Ouzbékistan" (MIO) est une organisation extrémiste d’inspiration islamique fondée en 1987 par des émissaires saoudiens, afghans et pakistanais. Le MIO vise à fonder un Etat islamique dans la vallée de Ferghana, en Asie centrale.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :