mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > ABM : les Alliés prêts à relier les boucliers russe, américain et de (...)

ABM : les Alliés prêts à relier les boucliers russe, américain et de l’OTAN

RIA Novosti

vendredi 4 avril 2008, sélectionné par Spyworld

logo

L’OTAN a proposé jeudi à la Russie de relier son système de défense antimissile aux boucliers russe et américain, dans la déclaration finale adoptée à l’issue de son sommet à Bucarest.

"Nous sommes prêts à explorer les possibilités de relier les systèmes de défense antimissile américain, de l’OTAN et russe au moment qui sera approprié", ont déclaré les dirigeants des vingt-six pays membres de l’Alliance atlantique.

Les membres de l’OTAN ont appelé Moscou à "profiter" des propositions formulées par les Etats-Unis en matière de défense antimissile.

Dans sa déclaration, l’OTAN a réitéré son attachement à un maximum de transparence et s’est déclarée prête à des mesures de confiance réciproques de nature à apaiser les inquiétudes russes.

L’OTAN a également salué "l’importante "contribution" apportée par le bouclier antimissile américain, que les Etats-Unis souhaitent déployer en Europe de l’Est, pour protéger les Alliés contre la menace balistique "croissante".

L’OTAN a par ailleurs souligné la nécessité d’assurer "la couverture balistique de l’ensemble du territoire et des populations des pays alliés" qui ne seraient pas couverts par le bouclier américain. Une décision politique en ce sens sera examinée au prochain sommet de l’Alliance atlantique en 2009.

Washington envisage de déployer en Europe de l’Est des éléments de son bouclier antimissile pour parer à d’éventuelles attaques venant d’Iran ou de Corée du Nord. Il compte ainsi installer un radar en République tchèque et dix missiles intercepteurs en Pologne. Moscou, se sentant menacé, a exprimé à plusieurs reprises son hostilité envers ce projet malgré les tentatives américaines pour rassurer la Russie.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :