vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > Skype serait dans la ligne de mire des autorités chinoises

Skype serait dans la ligne de mire des autorités chinoises

Arnaud Dimberton, Silicon.fr

mardi 13 septembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Le géant du téléphone gratuit risque de goûter à la muselière "made in china". C’est du moins ce que nous révèle le quotidien "Les Échos".

Le gouvernement de Pékin semble en effet s’inquiéter de l’ascension fulgurante du champion de la téléphonie sur IP. Il faut dire que les autorités ont du mal à contrôler ce programme.

Sous couvert de l’argument de "concurrence déloyale" le grand opérateur chinois China Telecom aurait déjà décidé d’interdire Skype out aux usagers de la province de Shenzhen (sud du pays). Il reproche à Skype de proposer des tarifs beaucoup trop avantageux par rapport à ceux normalement pratiqués dans le pays. D’après "Les Échos" plusieurs médias d’État auraient même dressé une liste d’utilisateurs récalcitrants.

De plus, il semble que l’opérateur historique chinois ait l’intention de contrôler le volume d’informations de ses internautes. Une méthode des plus radicales, qui permet à l’opérateur en cas de doute de tout simplement déconnecter de façon automatique l’internaute trop gourmand.

Selon toute vraisemblance, l’argument de la concurrence déloyale ne tient pas. En réalité, Pékin semble davantage craindre l’apparition en masse d’un programme d’origine occidentale particulièrement hermétique. La surveillance des communications étant une tradition pour le gouvernement l’on comprend que la crainte paranoïaque des autorités soit à son summum.

D’après le directeur général de Skype, Niklas Zennstrom, interrogé par "Les Échos", "C’est juste une branche locale de China Telecom qui bloque du trafic". Du côté du récent repreneur de Skype : Ebay, (Lire nos articles) l’on reste prudent estimant qu’il s’agit principalement : "d’une rumeur". Une affaire à suivre...


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :