mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > ABM : le Congrès US menace de brider le financement

ABM : le Congrès US menace de brider le financement

RIA Novosti

vendredi 11 avril 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le Congrès américain pourrait brider le financement de la construction du bouclier antimissile (ABM) que les Etats-Unis souhaitent déployer en Europe de l’Est lors de l’examen du budget de la défense pour 2009, si des accords ne sont pas ratifiés par les députés tchèques et polonais.

"Tant que les accords ne seront pas ratifiés, cette question ne sera pas résolue", a déclaré Ellen Tauscher, présidente de la sous-commission des à forces stratégiques la Chambre des représentants du Congrès américain.

C’est justement Mme Tauscher qui, lors de l’examen du budget 2008, avait obtenu une réduction de 85 millions de dollars (soit 27% de la demande de M. Bush), des sommes destinées au projet de troisième zone de positionnement de l’ABM ainsi que l’interdiction de construire les sites polonais et tchèques tant que l’administration Bush ne ratifierait pas un accord bilatéral avec les députés de ces Etats.

Cette proposition avait été approuvée par le Congrès, et Mme Tauscher cherche à imposer des conditions analogues pour le budget 2009 du Pentagone.

"Si aucun changement ne se produit, le Congrès n’a pas de raison de changer d’avis. Je sais que des accords intergouvernementaux sont intervenus, mais ils doivent être ratifiés" par les parlements polonais et tchèque, a-t-elle souligné.

Dans la demande de budget 2009 adressée au Congrès par le président américain George W. Bush, le montant total des dépenses allouées à l’ABM en Pologne et en République tchèque atteint 718,8 millions de dollars, dont 241,2 sont destinés à la construction des sites proprement dite.

Dans le cadre du budget 2008, le financement de la troisième zone de positionnement de l’ABM réclamé par l’administration Bush avait été réduit de 310 à 225 millions de dollars par le Congrès.

Selon les médias américains, les Etats-Unis et la République tchèque finalisent actuellement leur travail sur le texte d’accord bilatéral sur le déploiement de l’ABM, qui pourrait être signé lors d’une visite à Prague de la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice en mai prochain.

Washington envisage de déployer en Europe de l’Est des éléments de son bouclier antimissile pour parer à d’éventuelles attaques venant d’Iran ou de Corée du Nord. Il compte ainsi installer un radar en République tchèque et dix missiles intercepteurs en Pologne. Moscou, se sentant menacé, a exprimé à plusieurs reprises son hostilité envers ce projet malgré les tentatives américaines visant à rassurer la Russie.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :