lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Ponant : ne pas se laisser "racketter"

Ponant : ne pas se laisser "racketter"

AFP

dimanche 13 avril 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le ministre français de la Défense Hervé Morin a souligné, au lendemain de la libération des otages du Ponant retenus pendant une semaine par des pirates somaliens, que la France n’avait pas voulu se laisser "racketter" sans réagir.

"C’est la première fois qu’un pays décide de ne pas seulement se faire racketter mais aussi de prendre les choses en mains", a-t-il souligné sur la radio RTL, rappelant que six des pirates somaliens avaient été appréhendés par les forces spéciales françaises.

Le président Nicolas Sarkozy "avait donné comme consigne de faire en sorte que, sans qu’il puisse y avoir de dégâts collatéraux, nous essayions d’appréhender des preneurs d’otages pour qu’ils puissent être livrés à la justice", a poursuivi M. Morin.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :