mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Technologie > EADS vend son activité de téléphonie professionnelle

EADS vend son activité de téléphonie professionnelle

Christophe Guillemin, ZDNet France

vendredi 12 novembre 2004, sélectionné par Spyworld

logo

Le géant européen de l’aéronautique de défense est en négociations avec le canadien Aastra pour lui céder son activité d’équipementier télécoms. Elle emploie plus de 300 personnes en France pour un chiffre d’affaires de 170 millions d’euros.

Alors que les rumeurs vont bon train sur un possible rapprochement avec Thales, le groupe franco-allemand d’aéronautique, d’espace et de défense EADS, lâche du leste en vendant son activité de téléphonie professionnelle. Une division qui vend aux entreprises des services et du matériel pour leurs besoins en télécommunications (combinés, autocommutateurs, etc.).

Le repreneur sera l’équipementier télécoms canadien Aastra Technologies, avec lequel EADS est « en phase de négociations avancées sur le projet d’acquisition », indiquent les deux entreprises dans un communiqué. L’opération, dont le montant s’élèverait environ à 72,5 millions d’euros (en cach), devrait être finalisée au cours du premier trimestre 2005.

L’activité téléphonie d’entreprise d’EADS est intégrée à la division EADS Telecom, remodelée au printemps dernier. D’autres activités de défense y ont été intégrées, d’où son nouveau nom de EADS DCS (Defence and Communications Systems). Selon le quotidien Les Echos, la téléphonie professionnelle représente 700 emplois, dont 175 en recherche développement (R&D). Près de la moitié de ces effectifs est situé en France.

Cette activité a généré un chiffre d’affaires d’environ 170 millions d’euros au cours de son dernier exercice fiscal (clos en décembre 2003), dont 47% a été réalisé dans en France, 29% aux États-Unis, 7% en l’Italie et 5% en Allemagne.

De son côté, Aastra Technologie, qui affiche 122 millions d’euros de revenus pour les neuf premiers mois de l’année, va « doubler de taille » avec cette acquisition, indique son P-DG Francis Shen au quotidien économique.

EADS ne pouvait pas se séparer de l’ensemble de ses activités dans les télécoms. Le groupe possède en effet une expertise stratégique pour la sécurité publique. Il a notamment mis au point Acropol, le système de télécommunication sécurisé de la police nationale, qui a connu quelques ratés à ses débuts.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :