dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Le Danemark évacue ses ambassades en Algérie et en Afghanistan en raison de (...)

Le Danemark évacue ses ambassades en Algérie et en Afghanistan en raison de menaces

AP

mercredi 23 avril 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le Danemark a annoncé mercredi avoir évacué le personnel de ses ambassades en Algérie et en Afghanistan en raison de menaces terroristes précises. Les Pays-Bas ont fermé de leur côté les bureaux de leur ambassade à Kaboul.

Le personnel des représentations diplomatiques danoises à Alger et Kaboul a été transféré dans des lieux tenus secrets dans les deux capitales mais continue à travailler, a précisé Erik Laursen, le porte-parole du ministère danois des Affaires étrangères. Il a souligné que les deux ambassades n’étaient pas fermées et pouvaient toujours être jointes par téléphone ou par courriel.

Les services de renseignement du Danemark ont fait état de menace terroriste "aggravée" contre le pays après la nouvelle publication en février dernier des caricatures controversées du prophète Mahomet.

Cette menace "est si précise que nous devions prendre cette décision", a déclaré M. Laursen à l’Associated Press avant d’ajouter que cette décision était motivé par "des informations recueillies par les services de renseignement".

Les Pays-Bas ont également annoncé mercredi avoir fermé les bureaux de leur ambassade à Kaboul deux jours plus tôt après avoir réévalué la situation en matière de sécurité dans la capitale afghane. Le contingent néerlandais de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) de l’OTAN compte 1.600 hommes déployés dans le sud de l’Afghanistan.

La semaine dernière, le personnel de l’ambassade néerlandaise au Pakistan avait déménagé dans un hôtel de luxe d’Islamabad en raison de craintes pour leur sécurité après la diffusion d’un film dénonçant le Coran par le parlementaire néerlandais Geert Wilders.

La première publication de 12 caricatures du prophète Mahomet dans un journal danois avait provoqué un mouvement de colère et d’indignation, parfois accompagné de violences, en 2006 dans le monde musulman. Le 13 février, les principaux journaux danois ont décidé de publier à nouveau l’une de ces caricatures en geste de solidarité après la révélation par la police d’un complot visant à assassiner leur dessinateur.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :