vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > La menace terroriste plane sur les JO, selon Interpol

La menace terroriste plane sur les JO, selon Interpol

M.B, le Figaro, avec AFP et AP

vendredi 25 avril 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Attaques au gaz, enlèvements, bombes télécommandées font partie des risques que considère désormais sérieusement le secrétaire général de l’organisation internationale.

« Nous devons nous préparer à la possibilité qu’al-Qaida ou d’autres groupes terroristes tentent de commettre un attentat mortel au cours de ces Jeux olympiques », a déclaré vendredi Ronald K. Noble, secrétaire général d’Interpol, lors d’une conférence internationale à Pékin sur la coopération en matière de sécurité pour l’édition 2008 des Jeux olympiques.

Les incidents qui ont émaillé le relais de la flamme à travers le monde ont fait de la sécurité des Jeux olympiques de Pékin en août prochain une priorité absolue pour les autorités chinoises mais aussi pour les athlètes et les spectateurs, a-t-il souligné.

Réaffirmant que les 186 pays-membres de l’organisation internationale de police criminelle se sont engagés à apporter leur concours aux autorités chinoises, R. K. Noble a toutefois ajouté que « sur la base des informations faisant état d’attentats dans les médias chinois, il semble clair que la menace s’est accrue ».

« Les dernières informations indiquent que la situation a changé »

« En 2007, j’ai dit qu’Interpol n’avait reçu aucune information (...) sur des menaces terroristes directes sur les Jeux olympiques (...), mais les dernières informations de presse indiquent que la situation a changé depuis », a-t-il ajouté, faisant état de possibles actions visant « à faire écraser un avion, à (organiser) des attaques à Pékin et dans d’autres villes contre des hôtels, des bureaux gouvernementaux et des cibles militaires par divers moyens : poison, gaz, bombes télécommandées, attentats-suicide, enlèvements d’athlètes, de spectateurs et de journalistes étrangers ».

Interpol, dont le siège est à Lyon, a par ailleurs fait savoir dans un communiqué qu’elle déploierait une équipe sur place et installerait un dispositif d’alerte et de coordination durant les JO.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :