mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Hardware > Le clavier d’ordinateur, victime de l’espionnage acoustique (...)

Le clavier d’ordinateur, victime de l’espionnage acoustique ?

Reuters

jeudi 15 septembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Les sons produits en tapant sur un clavier d’ordinateur sont assez distincts pour être décodés, ouvrant la voie à "l’espionnage acoustique", selon des chercheurs de l’université californienne de Berkeley.

Ces chercheurs se disent capables de transmettre de tels enregistrements à un ordinateur qui utilise ensuite un algorithme reconnaissant 96% des signes tapés sur le clavier.

"C’est une forme d’espionnage acoustique qui devrait entraîner une levée de boucliers des experts de la sécurité informatique", a déclaré Doug Tygar, professeur d’informatique et de gestion de données à Berkeley.

Ces recherches se fondent sur un travail antérieur de scientifiques d’IBM, qui étaient parvenus à retrouver 80% du texte dactylographié à partir d’enregistrements. L’étude avait été réalisée avec la même personne utilisant le même clavier et un algorithme conçu avec du texte et des échantillons de sons correspondants.

Les chercheurs californiens ont eux mis au point un algorithme qui s’adapte au dactylographe et passe outre le bruit de fond, comme la musique ou la sonnerie d’un téléphone.

Ainsi, aucun équipement d’enregistrement spécifique n’est requis, le bruit des touches peut être enregistré à l’improviste.

"Le message de cette étude est qu’on ne peut pas éviter l’espionnage acoustique", a conclu Tygar.

Moins alarmant, Peter Tippett, expert en sécurité informatique, reconnaît que cette étude est intéressante mais ne pense pas que ce genre d’espionnage puisse un jour être utilisé par des patrons qui voudraient surveiller leurs employés.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :