mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le chef de la CIA doute d’une vision commune Europe-US des menaces à (...)

Le chef de la CIA doute d’une vision commune Europe-US des menaces à venir

AFP

vendredi 2 mai 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Il n’est pas sûr que "les Etats-Unis et l’Europe en viendront à partager la même vision des menaces du 21ème siècle" et "forgent une approche commune à la sécurité" a estimé mercredi le directeur de la CIA, Michael Hayden.

Dans un discours à l’université d’Etat du Kansas (centre), le directeur de la CIA a fait état de changements dans "la relation stratégique clé" entre l’Europe et les Etats-Unis, notamment "de désaccords sur la guerre en Irak et la lutte contre le terrorisme" qui "ont soulevé des questions ces dernières années sur l’avenir de l’Alliance".

"Ces désaccords, a-t-il poursuivi, sont seulement des symptômes d’un glissement sous-jacent provoqué par la fin de la Guerre Froide" qui "revient à ceci : la relation USA-Europe n’a plus besoin de se focaliser d’abord sur l’Europe".

"Aujourd’hui le continent est presque homogène, libre et en paix. Par conséquent, notre attention collective peut s’orienter ailleurs", a ajouté le patron de la CIA.

"Nous pouvons, pour la première fois, consacrer la plus grande partie de notre énergie à faire face aux menaces mondiales qui nous affectent tous", a-t-il dit.

Tout en relevant que la coopération des Etats-Unis avec leurs alliés européens dans le domaine du renseignement, et notamment à la CIA, a permis de "déjouer des complots et de sauver des vies - européennes et américaines", le directeur de la CIA note qu’il "est également vrai que davantage de collaboration dans plus de domaines crée plus d’occasions de désaccord".

Il a estimé que la plupart des désaccords avec les Européens "reposent sur les perceptions de la menace et des tactiques utilisées pour déjouer" un danger.

"Si nous partageons la même idée que le terrorisme est un danger pressant, nous ne sommes pas d’accord sur les meilleures manières de l’affronter" a-t-il ajouté.

"Des vues divergentes sur la nature des menaces et la meilleure tactique pour les affronter affecteront vraisemblablement les relations Europe-Etats-Unis pour la plus grande partie de ce siècle et ses effets se feront sentir à plusieurs niveaux - du renseignement aux forces de l’odre à la coopération militaire et la politique étrangère", a ajouté M. Hayden.

"Je suis sûr que nous continuerons à travailler ensemble sur de nombreux défis mondiaux comme nous le faisons aujourd’hui en apportant la stabilité à l’Afghanistan et dans nos efforts pour dissuader l’Iran de développer un armement nucléaire" a-t-il poursuivi.

"Mais il n’est pas clair quand et si les Etats-Unis et l’Europe en viendront à partager la même vision des menaces du 21ème siècle, comme nous l’avons fait dans la dernière moitié du 20ème siècle, et forgeront ensuite une approche commune à la sécurité", a-t-il relevé.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :