mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > VoIP : 1,5 million d’utilisateurs en France

VoIP : 1,5 million d’utilisateurs en France

Olivier Chicheportiche, Silicon.fr

vendredi 16 septembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

L’Observatoire du régulateur prend désormais en compte cette technologie. Dans le même temps, l’Internet haut débit poursuit sa progression.

On s’en doutait : la téléphonie sur Internet ou VoIP fait sa percée en France. Les offres des fournisseurs d’accès se multiplient tandis que les services comme Skype ou Wengo ne cessent d’attirer des internautes.

Pour la première fois, l’Arcep, le régulateur des télécoms mesure l’audience de cette technologie dans son traditionnel Observatoire trimestriel. Et les premiers chiffres concernant la VoIP sont prometteurs.

Au premier trimestre de 2005, 1,5 million de clients ont utilisé la voix sur IP et ont consommé 1,5 milliards de minutes (soit 6% du trafic total). Déjà 6% ! France Télécom et sa téléphonie fixe peuvent frémir. D’autant plus qu’un récent sondage montre que plus de 60% des Français sont prêts à abandonner l’opérateur historique (voir notre article). D’ailleurs, la téléphonie fixe continue à voir ses revenus baisser de 7,1% à 3 milliards d’euros.

Néanmoins, le chiffre d’affaires de la VoIP réalisé entre janvier et mars 2005 est encore faible : il s’élève à 16 millions d’euros, soit 1% de l’ensemble des communications sur les lignes fixes.

De son côté, le haut débit poursuit sa croissance, l’Arcep compte à la fin mars 7,3 millions d’abonnements dont 93% à l’ADSL. Elle observe 800.000 nouveaux abonnés lors du premier trimestre. Désormais le haut débit représente 60% des accès Internet. Avec le bas débit, on compte 12,3 millions d’abonnés en France.

Les revenus des FAI s’établissent à 747 millions d’euros dont les deux tiers pour le haut débit.

L’Arcep souligne encore une fois l’apport du dégroupage dans cette croissance et indique que deux millions de lignes sont dégroupées. Le dégroupage partiel reste majoritaire (92% des lignes), mais le dégroupage total, qui permet de s’affranchir totalement de France Télécom connaît enfin une croissance vigoureuse : + 3.790% sur un an, contre + 298% pour les lignes dégroupées partiellement.

Le mobile a toujours le vent en poupe. Le parc d’abonnements continue de croître sur un rythme annuel de 7%. Le volume de trafic au départ des mobiles se stabilise au premier trimestre de 2005 (+0,6%). Le nombre de SMS échangés au premier trimestre 2005 s’est élevé à 3,2 milliards, en hausse de 25% sur un an.

Le secteur a généré 3,86 milliards d’euros de revenus au premier trimestre 2005, il pèse pour près de 51% du chiffre d’affaires du marché de la téléphonie et d’Internet.

Globalement, les revenus de la téléphonie et d’Internet ont progressé de 3,3% par rapport au premier trimestre 2004, à 7,63 milliards d’euros. L’ensemble du marché des services de communications électroniques se monte, lui, à près de 9,8 milliards d’euros, en hausse de 7,5%.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :