dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Drones géorgiens : l’Abkhazie abattra tous les aéronefs violant son (...)

Drones géorgiens : l’Abkhazie abattra tous les aéronefs violant son espace aérien (Soukhoumi)

RIA Novosti

lundi 5 mai 2008, sélectionné par Spyworld

logo

L’Abkhazie (république autoproclamée en territoire géorgien) abattra tous les aéronefs violant son espace aérien, a déclaré lundi à Soukhoumi Alkhas Tchilokoua, porte-parole du président de la république, en se référant à un ordre du président et chef suprême des armées abkhazes Sergueï Bagapch.

Les autorités abkhazes ont informé à maintes reprises la Mission d’observation des Nations Unies en Géorgie (MONUG) que des aéronefs géorgiens pénétraient souvent dans l’espace aérien abkhaz en violant l’accord de cessez-le-feu et de désengagement signé à Moscou le 14 mai 1994.

Selon l’Abkhazie, sa DCA a abattu quatre drones Hermes-450 géorgiens de fabrication israélienne Silver Arrow en 2008 dont un le 18 mars, un autre le 20 avril et deux le 4 mai dernier. Les drones Hermes 450 sont destinés à effectuer des missions de surveillance, de patrouille, de reconnaissance et d’assistance au tir. L’utilisation de matériaux composites rend les Hermes 450 peu repérables par les radars.

Le 22 avril, le président géorgien Mikhaïl Saakachvili a annoncé au New York Times que la Géorgie avait acheté 40 drones.

Les républiques sécessionnistes d’Abkhazie (nord-ouest), d’Adjarie (sud-ouest) et d’Ossétie du Sud (nord) ont proclamé leur indépendance après la chute de l’URSS, mais seule l’Adjarie est rentrée dans le giron géorgien. Des affrontements meurtriers ont opposé Abkhazes et Sud-Ossètes à la Géorgie à partir de 1992 et n’ont cessé qu’après l’intervention d’une force internationale de maintien de la paix. Élu en 2004, le président Mikhaïl Saakachvili a promis de rétablir l’autorité de Tbilissi sur les régions séparatistes.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :