vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Polémique sur le transfert d’un centre d’essais de missiles à (...)

Polémique sur le transfert d’un centre d’essais de missiles à la Marine

Jean Guisnel, Le Point.fr

mardi 6 mai 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Dans le vocabulaire politique, on appelle ce genre de document une "contribution au débat". Dans le cadre syndical, il s’agit plutôt d’un document de travail, qui vient illustrer les contradictions de la Révision générale des politiques publiques. Celle-ci entend pour l’essentiel aboutir à des économies. Mais des ouvriers de l’État, civils employés par le ministère de la Défense, ont décortiqué une opération : la réforme de l’établissement breton (presqu’ïle de Gâvres, dans le Morbihan) du CELM (Centre d’essais de lancement de missiles-site de Gâvres).

Le CELM est né en février 2005, de la fusion du CEL (Biscarrosse), du CEM (Ile du Levant), et du Gerbam (Gâvres-Plouhinec). Le CELM dépend de la direction des essais de la Délégation générale pour l’armement (DGA). Donc, à Gâvres, on tire des engins de toute sorte dans une zone fermée aux navires une partie de l’année, et en plus, puisque le terrain militaire est interdit à la construction, l’établissement participe, paradoxalement, à la protection de la nature. On se trouve là dans un cas typique de réorganisation, puisque la Défense n’entend pas réellement fermer ce site, mais le transférer de la DGA à la Marine. Une rationalisation que l’intersyndicale CFDT-CGT-CFTC-UNSA et CGC conteste, chiffres à l’appui. De tels débats argumentés sont suffisamment rares dans le monde militaire pour qu’il soit intéressant de les étudier. Au lecteur de juger sur pièces...

- Voici le document de l’intersyndicale

Image d’illustration d’un missile du type C22 exposé à l’entrée du C.E.L.M à Biscarrosse © JEAN-PIERRE MULLER / AFP


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :