mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Thales : les revenus progressent de 7,3% au premier trimestre 2008 à (...)

Thales : les revenus progressent de 7,3% au premier trimestre 2008 à données comparables ...

Boursier.com

mardi 13 mai 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le chiffre d’affaires de Thales s’établit à 2,3 Milliards d’Euros au 31 mars 2008, en croissance de 7,3% à données comparables. A données publiées, la croissance est 5,3%. Les entrées dans le périmètre de consolidation intervenues depuis le premier trimestre 2007 ont contribué à hauteur de 260 ME aux revenus du premier trimestre 2008 et proviennent essentiellement des activités spatiales acquises à Alcatel-Lucent et consolidées à partir du 1er avril 2007. Les activités déconsolidées depuis le 31 mars 2007 avaient réalisé un chiffre d’affaires cumulé de 156 ME au premier trimestre 2007. Il s’agit principalement des activités navales de surface en France, cédées àDCNS fin mars 2007 (90 MEUR au premier trimestre 2007), de la filiale de " facility management " Faceo (22 ME), cédée en septembre 2007, et des activités de monétique cédées au début de l’exercice 2008 (30 ME).

Les fluctuations de change d’un premier trimestre à l’autre se sont traduites par une réduction des revenus de 101 ME, au total, provenant essentiellement de la conversion en euros des ventes des filiales implantées dans d’autres zones monétaires (-81ME), principalement Thales UK (-45ME) et Thales North America (-28ME).

Dans le domaine Aéronautique/Espace, où les revenus progressent globalement de près de 14% à taux de change et périmètre identiques, les activités spatiales affichent une progression particulièrement soutenue de leur chiffre d’affaires, de 22%, tirées par les ventes de satellites de communication, civils et militaires. Deuxième composante du domaine, la division Aéronautique affiche des ventes en croissance de 9% à taux de change constant, avec une hausse conjoncturellement plus élevée dans les activités militaires (+12%).

Dans le domaine Défense, les revenus sont supérieurs de 7% à ceux du premier trimestre 2007, en données comparables, avec une certaine disparité des rythmes de progression selon les activités, largement corrélée au phasage des facturations enregistrées sur les différents contrats en cours. On relève ainsi une croissance des ventes de 13% dans les Systèmes Terre et Interarmées, provenant principalement des activités optroniques et des systèmes terrestres, une quasi stabilité (- 1%) des revenus de la division Navale, à taux de change identiques, et une augmentation de 4% dans les Systèmes Aériens, avec un niveau soutenu en systèmes de missiles et dans les opérations aériennes, et des ventes stables dans les équipements et systèmes de contrôle du trafic aérien.

La quasi stabilité des revenus du domaine Sécurité combine des évolutions relativement différenciées, avec une progression des revenus dans les systèmes de sécurité pour sites et infrastructures sensibles et les services aux entreprises, un niveau de facturations constant dans la signalisation ferroviaire et une diminution des ventes dans les secteurs de la simulation, des équipements de sécurité à base de cryptographie ainsi que dans les activités de billettique et contrôle d’accès pour voyageurs. Dans ce dernier secteur, les difficultés rencontrées dans la mise en oeuvre de certains contrats complexes devraient affecter le niveau des revenus et de la marge opérationnelle du domaine sur la première moitié de l’année.

Les nouvelles commandes entrées en carnet au cours du premier trimestre ont atteint près de 3 MdsE, à 2,947 MdsE, contre 2 151 MdsE un an auparavant, soit une hausse de 37%, et de 34% hors effet de change et à périmètre 2008.

Thales confirme les objectifs qu’il s’est fixés pour l’année 2008 et qu’il a présentés lors de la publication des résultats de l’exercice 2007 : une croissance organique de l’ordre de 6% dans son nouveau périmètre et une nouvelle amélioration de ses résultats opérationnels, qui devrait se traduire par une marge d’EBIT7 ("Résultat Opérationnel Courant après restructurations") d’au moins 7,25%, contre 7% en 2007, tenant compte d’un résultat opérationnel courant représentant environ 8% des revenus.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :