dimanche 10 décembre 2017

Accueil du site > Technologie > Carte Vitale : un contrôle en ligne de la validité sera mis en place en (...)

Carte Vitale : un contrôle en ligne de la validité sera mis en place en 2006

AFP

lundi 19 septembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Un système de contrôle en ligne de la validité des cartes Vitale, comparable à celui existant déjà pour sécuriser les paiements par carte bancaire, sera mis en oeuvre courant 2006, a indiqué lundi le GIE Sesam-Vitale dans un communiqué. Le groupement, qui réunit caisses de Sécurité sociale et mutuelles, précise que cette nouvelle mesure anti-fraude s’ajoute à des dispositifs existants, comme la liste d’opposition des cartes Vitale, qui permet depuis juin 2004 de bloquer certaines cartes dans les officines.

Depuis la fin 2004, rappelle également le GIE, une nouvelle version des lecteurs de carte permet la signature électronique par la carte Vitale des feuilles de soins électroniques.

La publication du communiqué du GIE intervient après que le groupement a confirmé lundi avoir déposé une plainte à l’encontre d’un informaticien se vantant d’avoir contrefait une carte Vitale.

Cet informaticien affirme d’une part que les cartes Vitale ne sont pas cryptées et d’autre part qu’elles sont facilement paramétrables, permettant par exemple de s’affilier à un régime garantissant le tiers payant (absence d’avance de frais chez le médecin).

"La carte Vitale comporte les mêmes informations administratives que l’ancienne carte d’assuré papier. Elle ne contient aucune donnée à caractère médical", assure le GIE, pour répondre à toute inquiétude sur la possibilité de de trouver sur les cartes des informations sur les assurés.

Le groupement ajoute que la carte Vitale 2, qui comportera notamment la photo de l’assuré, "renforcera encore les mécanismes d’authentification et la sécurité du système notamment afin de protéger les nouvelles données qui ont vocation à être inscrites dans la carte".

Le déploiement de la future carte Vitale 2 sera "échelonné sur quatre ans", entre 2006 et 2010, avait indiqué le 8 septembre le directeur de l’assurance maladie Frédéric van Roekeghem.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :