jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Sécurité Informatique > L’espionnage informatique revient à des méthodes plus (...)

L’espionnage informatique revient à des méthodes plus rustiques

Valéry Marchive, PCworld.fr

mardi 20 mai 2008, sélectionné par Spyworld

logo

La protection des données gagne rapidement en performance. Mais que l’on ne croit pas les espions découragés pour autant ! Ils adaptent juste leurs méthodes, revenant aux bonnes vieilles caméras et aux télescopes.

La sécurité logique des ordinateurs est l’objet de nombreuses attentions. Des techniques telles que la virtualisation du poste de travail ou encore le contrôle d’usage doivent permettre de la renforcer. Mais qu’en est-il de la sécurité physique ? Alors que le vol d’ordinateur reste une valeur sûre de l’espionnage informatique, l’observation à distance pourrait bien retrouver l’affection des personnes malveillantes les plus persévérantes.

Des chercheurs de l’université de Californie viennent en effet de mettre au point une technique d’analyse d’enregistrements vidéo de frappes au clavier qui doit permettre d’automatiser le recueil des informations saisies par les utilisateurs. Certes, la technique manque encore d’efficacité – avec un niveau de fiabilité de l’ordre de 40 % - mais elle ne demande qu’à être améliorée.

Les chercheurs de l’université de Sarrebruck, en Allemagne, ont retenu une autre méthode : ils emploient un télescope à 500 $ pour lire dans le reflet d’un écran d’ordinateur à distance. A 5 mètre, un texte en taille 12 est parfaitement lisible. A 10 mètres, la taille limite monte au corps 18. Mais avec un télescope plus onéreux, et plus efficace, il est possible d’obtenir de bien meilleurs résultats. Parmi les objets sur lesquels il est ainsi possible de lire, on compte les lunettes, les petites cuillers ou encore les tasses… Mais on est bien loin du marc de café !


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :