jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > EADS : oublie DRS, mais reste intéressé par la défense aux Etats-Unis... (...)

EADS : oublie DRS, mais reste intéressé par la défense aux Etats-Unis... ...

Boursier.com

mercredi 21 mai 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Finalement, EADS ne fera pas de contre-offre sur DRS Technologies. Le groupe a laissé le champ libre à l’italien Finmeccanica qui a lancé la semaine dernière une offre amicale au groupe américain d’électronique de défense pour 5,2 Mds$ (dette comprise).

Pour autant, EADS continue de rechercher des acquisitions dans la défense outre-Atlantique a affirmé Louis Gallois, le président exécutif du groupe : "Le niveau du dollar le permet et nous avons la ferme volonté d’être présents sur le marché américain en défense, services et sécurité". Le dirigeant a par ailleurs indiqué que les mesures additionnelles au plan de réduction de coûts "Power 8" seront présentées "avant l’été", sans autre précision...

Il a aussi assuré que le groupe aéronautique pouvait financer le programme A350 XWB sans avoir recours à une augmentation de capital, et a confirmé sa volonté d’externaliser 50% du programme A350, notamment en cédant des sites.

Ces déclarations n’ont pas empêché l’action EADS de plonger hier de 4,3% à 16,18 Euros, après une note particulièrement rude de la part d’UBS, qui recommande de vendre le titre, avec un objectif de cours de 14,50 Euros.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :